Victoria's Secret a toujours eu pour réputation de s'entourer de mannequins - celles qu'on appelles les Anges- aux mensurations très... mannequins. Autrement dit, des femmes grandes, très fines et sensuelles. Pour sa nouvelle publicité, la marque américaine a donc choisi comme égéries, sans surprise, dix silhouettes filiformes. Le problème, c'est que la publicité est accompagnée du slogan "The perfect body", le corps parfait. Même si "Body" désigne aussi une pièce de lingerie, la définition de "corps parfait" promue par cette publicité a suscité la polémique.

Les détracteurs ont lancé le hashtag #iamperfect (je suis parfait(e)) sur Twitter. Ainsi qu'une pétition signée par 30.000 personnes. "Nous aimerions que Victoria’s Secret change le texte sur ses publicités de la gamme de soutiens-gorge Body, pour offrir quelque chose qui ne promeuve pas des standards de beauté impossible à atteindre", peut-on y lire.

D'autres marques - dont Dove, qui a fait de la lutte contre les complexes et pour une meilleure estime de soi, son fonds de commerce - ont également réagi, en créant des publicités similaires à Victoria"s Secret avec des corps plus proches de la réalité.


Victoria's Secret a finalement décidé, en catimini, de remplacer son slogan sur son site internet par "A body for every body".

© Victoria's secret

Mais les trois Anglaises à l'origine de la pétition ne crient pas trop vite victoire : "Cette campagne n'est pas terminée, écrivent-elles, nous attendons toujours qu'ils changent les affiches dans les boutiques, s'excusent et promettent de ne plus avoir recours à de telles techniques marketing à l'avenir".