Plutôt hublot, ailes, sortie de secours?

Le choix, on ne l'a pas toujours. Tout dépend de notre rapidité à s'enregistrer en ligne, de son statut de « prioritaire » ou non. Mais, si on pouvait vraiment décider, opterions-nous plutôt pour le hublot, l'aile, la sortie de secours, ...?

Selon une étude commandée par Easyjet, qui lance l'option du choix de siège, la préférence varie en fonction de la nationalité et de l'âge. Mais, sur 10 000 passagers interrogés, 59% s'assoiraient volontiers côté hublot (80% pour les Portugais, 67% pour les Tchèques, plutôt les jeunes), 38% préfèrent être installés le long du couloir (les plus grands surtout: les Néerlandais et les Allemands, mais aussi les plus âgés) et seulement 3% apprécient la place du milieu.

Aussi, la vente des billets de la compagnie low cost révèle que le fauteuil favori des voyageurs est le 7F et le plus détesté le 19C. Les gens aiment visiblement s'installer à l'avant de l'appareil, ce qui est paradoxal, vu que c'est à l'arrière que les chances de survie sont les plus élevées en cas de crash.

Et donc selon votre profil...

Si vous êtes pressés, vous privilégierez les sièges à l'avant gauche de l'avion, côté couloir pour sortir les premiers. Fatigués? C'est mieux à gauche, au hublot. Il paraît que question d'ergonomie, le corps est mieux positionné. En famille, les places derrière les cloisons sont les plus confortables. C'est là que les avions prévoient des landaus « clipsables » et les enfants ont plus d'espace pour bouger. Pour les grands, l'idéal se situe en tête de rangées, au niveau des sorties de secours et au bord de l'allée. Et ceux qui ont le mal des transports seront plus à l'aise près des ailes. Les turbulences s'y ressentent moins.

Pour faire des rencontres

Lorsqu'on analyse les résultats de l'enquête menée pour Easyjet, on peut tout à fait anticiper le style de personnes qu'on devrait côtoyer. Ainsi, les gens qui détestent les enfants ne choisiront pas les emplacements proches des cloisons. Les dragueurs sauront qu'ils trouveront les jeunes Portugaises et Tchèques près des hublots. Et les femmes qui aiment les hommes mûrs hollandais ou allemands, devront jeter un oeil côté couloir. C'est bien entendu une fiction...