L’avocat mauvais pour la ligne? Foutaises…

On en raffole. Mais, on ne cesse de nous le répéter: gare à l’avocat, c’est une mine à calories! Sa mauvaise réputation vient en effet de sa teneur élevée en graisses végétales.

S.C

On en raffole. Mais, on ne cesse de nous le répéter: gare à l’avocat, c’est une mine à calories! Sa mauvaise réputation vient en effet de sa teneur élevée en graisses végétales. Et pourtant, ce délicieux fruit (et bon pour la santé en l’occurrence) devrait plutôt se transformer en allié minceur. A l’université californienne de Loma Luna, des chercheurs ont étudié cet aliment au point de vue diététique. Ils ont donc fait appel à 26 volontaires en bonne santé, mais en surpoids, pour leur servir trois repas de midi différents, l’un sans avocat, l’un composé uniquement d’un avocat et un autre avec un demi-avocat en supplément.

Après l’expérience, les participants ont pu faire part de leur état de satiété. Et toutes les personnes qui avaient mangé le demi-avocat ajouté à leur repas ressentaient moins l’envie de craquer sur un encas par la suite. CQFD! “Les personnes non rassasiées, insatisfaites, sont bien plus susceptibles de vouloir grignoter ensuite. Nous avons noté que l’ajout d’avocat dans le déjeuner des participants n’augmentait pas le niveau de sucre dans le sang par rapport à un repas normal “, a expliqué Joan Sabate, la directrice de la recherche, dans le Nutrition Journal.

Pas de raisons donc de s’en passer, d’autant que ce fruit est rempli de vitamines, de fibres et d’acide folique. Quant à la graisse végétale, n’oublions pas que ce qui est gras naturellement sert justement à faire tourner la « machine » pour brûler les calories. Alors, un petit guacamole, une salade d’avocats ou simplement un demi en entrée?


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be