Les viandes nobles souffrent, hachis et chipolatas au top: la crise pèse lourd également dans notre assiette et nos achats

En boucherie ou dans la grande distribution, les viandes nobles sont beaucoup moins plébiscitées.

Van Hoof Thibaut
Les viandes nobles souffrent, hachis et chipolatas au top: la crise pèse lourd également dans notre assiette et nos achats
©Shutterstock
Si les restaurants vivent l'augmentation des prix de la viande et du poisson, c'est évidemment aussi le cas dans les rayons des grands magasins, ou sur les étalages des bouchers et poissonniers. Et si les Belges continuent à vouloir manger de la viande, les habitudes changent. "Je vends beaucoup plus de haché, de saucisses ou de viandes moins nobles", remarque ce boucher. Un avis qu'on retrouve aussi chez les poissonniers. Dans la grande distribution, le...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité