Des endroits très différents mais qui ont tous un point commun: c'est diablement bon dans l'assiette, l'accueil est au top et pourtant, ces restos ne font pas partie des adresses "reconnues" auxquelles on pense à aller illico où à conseiller. 

Ils ne sont pas non plus de ces lieux tendance qu'il faut fréquenter à tout prix. Voici donc 5 restos (à Bruxelles) dont vous nous direz des nouvelles.


Al Matbackh

© Serge Anton
La découverte de l'année (jusqu'à présent!). Al Matbackh, cela veut dire "La Cuisine" en arabe. Et dans la cuisine de ce restaurant, il y a Hassan Rizough Zeghlache, un chef rompu aussi bien à la cuisine européenne qu’à celle de son Afrique du Nord natale. Il a exercé longtemps tant que cuisinier de l’ambassade d’Algérie à Bruxelles. Et il s'en est donné à coeur joie pour concocter la carte bien fournie de ce nouveau restaurant, ouvert en mars dernier : cuisines marocaine, algérienne, tunisienne et libanaise, ses inspirations viennent de partout !

D'ailleurs, on y va en se posant l'éternelle question "couscous ou tagine ?" et on se retrouve en fait devant des choix autrement plus vertigineux. Les plats mijotés nous font ainsi de l'oeil, comme la volaille à la coriandre et pois chiches caramélisés ou encore le cassoulet oriental safrané aux merguez et agneau ou encore les brochettes de bœuf à la menthe fraîche.

Les propositions sont nombreuses certes, mais au final, l'assiette est-elle bonne? Après un mezze à l'orientale en entrée (à plusieurs) et un couscous au méchoui d'agneau au thym, on vous promet une table de monts et merveilles ! Côté vins, la carte fait la part belle à une grande sélection de bouteilles provenant essentiellement du Maroc, de Tunisie et du Liban. Orignal...

Gage de qualité, on doit ce nouvel endroit à Roberto Ponte qui n'est autre que le patron espagnol de La Cueva de Castilla, juste en face, une des meilleures tables ibériques de Bruxelles (et pas assez connue non plus à notre goût !)

Last but not least, on se sent vraiment bien dans ce bel endroit à la déco signé Pinto qui a donné une touche contemporaine aux tapis et luminaires marocains rassemblés. Au mur, d'immenses photos de Serge Anton. Clin d'oeil à feu le restaurant Bazaar où l'on mangeait là aussi des couscous délicieux...

On aime aussi pouvoir manger tranquillement dans un jardin illuminé de même que le service voiturier, tout confort. Et les plats sont aussi à emporter.

Al Matbakh, 8 place Colignon à 1030 Bruxelles. Tél. 02/248.23.29. www.almatbakh.be. Ouvert du lundi au vendredi de 12h00 à 14h30 et de 18h30 à 23h00, ainsi que chaque premier et troisième samedi soir du mois.


Cecila

© DR
L'autre gros coup de coeur de l'année c'est Cécila, un petit gastronomique très poisson-friendly. Chez Cecila, la cuisine est toute petite et ouverte sur le restaurant. On y voit Mélanie Englebin poser des fleurs et des herbes sur une entrée minutieuse. Ici, il n'y a pas de carte, les plats sont ultra-frais, et faits minute. Toute l'originalité réside dans la confiance qu'on doit faire à la cheffe.

La formule est originale puisque c'est un menu unique mais individualisé : on s'enquiert de vos allergies ou de vos goûts (et dégoûts) et Melanie, en cuisine avise. Et vous ne mangerez pas nécessairement la même chose que la table d'à côté !

En même temps, on sait bien qu'elle assure Mélanie Englebin, il n'y a qu'à suivre son parcours : Chalet de la forêt (2 étoiles), Le Gril aux Herbes et Sea Grill durant trois années en tant que sous-chef. C'est là qu'elle perfectionne son amour pour le travail du poisson sous la houlette de son "père spirituel" Yves Mattagne. Volontaire, amoureuse de son travail, elle s'était dit qu'elle ouvrirait un restaurant avant ses 30 ans... chose faite en 2013 deux jours avant la date fatidique, nous raconte-t-elle avant de refiler derrière son comptoir préparer la suite.

Dans son petit restaurant gastronomique, la jeune femme est au four et au moulin mais au moins, elle fait ce qu'elle veut et c'est bien ça qui la porte. Deux hommes en salle et elle, seule en cuisine avec un plongeur efficace. Et la cuisine se concocte au fil des arrivages, du respect des saisons, de la pêche durable et de ses envies du moment. Entre le midi et le soir, entre deux compta, elle teste des combinaisons de goût.

Dans l'assiette, des choses aériennes, minutieuses, délicieuses, du cabillaud, de la grosse sole de la côte dans lequelle se love une petite préparation à la joue de boeuf. Et puis avant sont servies une mise en bouche, une mini-entrée, et après un café gourmand "dans lequel je ne peux plus enlever le brownie au chocolat chaud, les fidèles ne me le pardonneraient pas", sourit Mélanie.

Une vraie découverte à deux pas de la Grand-Place que ce petit resto (20 couverts) aux couleurs sobres et à l'ambiance zen. Avec l'impression en prime de redécouvrir la ville autrement. A suivre, comme le fait le Gault et Millau pour qui Cecila avait été une des découvertes 2014.

Rue des Chapeliers, 16 - 1000 Bruxelles. Tél. : 02 503 44 74 - www.restaurantcecila.com. Menu lunch 3 services 49 € - Menu 4 services 59 €. Le soir : menu au choix de 4 à 7 services à partir de 59 €, 10 € par service supplémentaire. Fermé le samedi midi, dimanche et lundi.


Les caprices d'Harmony

© DR
A proximité du quartier européen, les Caprices d'Harmony, c'est ce petit resto qui est à la fois connu (il a ses adeptes!), à la fois méconnu. Tout au bout de la rue du Noyer, en plein carrefour de la place De Jamblinne de Meux, l'endroit est discret, idéal pour une soirée entre amis, en famille ou en tête-à-tête. On se sent un peu chez soi, sauf que sur les murs, des artistes y exposent leurs oeuvres. L'entrecôte est à tomber! Et les prix sont vraiment abordables pour cette cuisine belgo-française aux touches parfois exotiques qui ne déçoit jamais. Sans oublier les suggestions de saison qui apportent un soupçon d'originalité.

Rue du Noyer 236 - 1030 Schaerbeek. Tel: 02 733 14 02. Infos et menu: www.lescapricesdharmony.be


Le Mucha

Des banquettes en velours rouge, des habitués comme sortis d'un film, une ambiance old-fashion, quand le restaurant était une institution ... Le Mucha situé dans une petite rue de Woluwe-Saint-Pierre, est un havre hors du temps mais qui remplit toutes ses missions horeca : on y est bien accueilli par des serveurs en tenue, le choix est large et l'expérience "ce soir, on sort au resto" est totalement réussie. A la carte : des plats classiques comme des ris de veau, de la raie au boeurre noisette, du jambonneau d'agneau grillé au miel mais aussi du tatki de thon rouge au paprika...

Les suggestions de saisons sont modifiées "toutes les 6 semaines" nous apprend le site. Le menu 3 services au choix se monte à 33,50€ (52,00€ avec apéritif, 1/2 bouteille de vin et café).

Avenue Jules Du Jardin 23 - 1150 Bruxelles. Tél. : 02 770 24 14. lemucha.be Fermé le Dimanche soir et lundi.


La Canne en ville

© DR
On l'aime ce petit resto de quartier qui a ouvert ses portes il y a plus de 25 ans dans une ancienne boucherie de quartier située dans une de ces rues tranquilles entre Châtelain et Brugmann. Une petite terrasse rikiki mais agréable et surtout des propositions qui font dire miam à chaque ligne : croustillant d'(agneau au chèvere et pesto à la menthe fraîche, suprême de coucou de Malines, des beignets de grosses crevettes marinées, filet de dorade royale. Si vous ne savez pas trop quoi choisir, la patronne (dont le mari est en cuisine) pourra vous conseiller avec verve et bonne humeur !

Attention, le mercredi c'est souvent rempli (pour cause de migration des habitués du marché de la place du Châtelain) et trouver de la place pour se parquer n'est pas des plus aisés.

Rue de la Réforme 22 - 1050 Bruxelles. Tél. : 02/347 29 26. www.lacanneenville.be/ Ouvert le midi: du lundi ou vendredi Ouvert le soir: du lundi au samedi soir.