Malheureusement il existe des aliments qui ralentissent le métabolisme. La chronique d'Aline Ways, notre coach en nutrition revient sur ce que l’on ferait mieux d’éviter si l’on a envie de brûler des graisses.


Les jus de fruits

Ce ne sont pas nécessairement les graisses qui font grossir mais plutôt le sucre. Or les jus de fruits, même 100% fruits, même bio, même pressés à l’extracteur de jus, pour une portion de 33ml, contiennent l’équivalent de 5 à 6 morceaux de sucre ! Soit autant que pour un soft. Pourquoi ne pas les remplacer pour une limonade faite maison, édulcorée à la stévia ? le jus de noix de coco, en modération, est un choix plus raisonnable aussi.

Les céréales complètes et raffinées

Oui, même les céréales complètes, dont les composants principaux, le gluten, l’amidon et l’acide phytique ne sont pas les alliés de votre métabolisme : le gluten provoque pour beaucoup un certain degré d’inflammation (sans causer pour autant l’intolérance absolue, comme pour la maladie cœliaque), l’amidon se transforme en sucre et l’acide phytique se lie aux minéraux, ce qui en prive vos cellules, et aurait été bénéfique au métabolisme. Une bonne alternative serait le pain à base de graines germées, type Ezekiel, ainsi que le pain au levain, qui a subi une fermentation.

Les huiles végétales

 ce sont elles qui vous empêchent de perdre ces derniers kilos irréductibles, surtout si vous consommez des préparations industrielles. Présentes dans les plats préparés, mais aussi dans les biscuits sucrés ou salés, chips, crackers, sauces, etc.) ces graisses vous font stocker du gras. Ces graisses, souvent hydrogénées, sont très inflammatoires, et dérèglent le fonctionnement des hormones métaboliques. Veillez à éviter les produits industriels, et préférez l’huile de noix de coco pour les cuissons à haute température, ainsi que le beurre au lait cru de vaches élevées en pâture. Ces graisses vous aideront à brûler des graisses. Attention quand même, car les graisses sont caloriques !

Les cacahuètes 

Bonnes compagnes de l’apéro, elles sont toutefois très allergisantes, et sont souvent porteuses d’un type de champignon, l’aflatoxine, qui peut nuire à votre flore intestinale et porter atteinte aux muqueuses. En outre, les cacahuètes sont riches en oméga 6, elles aussi fort inflammatoires. Les amandes, les noix du Brésil, les noix, les noisettes sont de meilleurs choix.

Les édulcorants

L’aspartame et le sucralose sont trompeurs…en satisfaisant nos envies de sucre pour zéro calories, c’est trop beau pour être vrai. Or ces derniers stimulent l’appétit ! Alors soit on prend de la stévia, qui n’a pas d’effets nocifs connus, soit on assume ses envies de « vrai » sucre, ou alors de sucres naturels, comme le miel, les dates, mais en modération du coup !