Food

Vous avez remarqué qu'on va toujours aux mêmes endroits quand on veut sortir ? Et ce, le midi comme le soir... Ou à l'inverse qu'on ne sait jamais où aller alors que les propositions horeca sont tellement nombreuses ? Voici 5 restaurants qui n'ont rien de classique et qui tous déclinent un concept qui vont vous sortir de vos habitudes.



Le Vergnano Café à Schuman

© DR

Un nom qui sent bon l'Italie et qui le porte bien ! En plein coeur de l'Europe, sur le rond-point Schuman, il y a une pépite, c'est le café Vergnano 1882, le premier du genre en Belgique mais le 100e ouvert dans le monde. Véritable institution en Italie, Vergnano est toujours une société familiale qui a commencé dans le café en l'important et en le produisant. Et le sert maintenant dans ses coffee shops qui ont ouvert il y a une dizaine d'années en Italie pour essaimer partout en Europe et même aux Etats-Unis.

Ses atouts reconnus : la qualité de formation de ses barista, les deux mélanges de café exactement dosés concoctés expressément pour les coffee shops et les capsules biodégradables dans un souci de l'environnement à tous les niveaux.

Ca, c'est pour la théorie. Côté pratique, le café Vergnano possède une énorme machine à café, la Rolls des machines qu'il faut nettoyer à fond tous les soirs et régler 5 ou 6 fois par jour pour qu'elle produise l'espresso mousseux parfait ! "Les clients italiens qui s'y connaissent disent que c'est le meilleur café en dehors de l'Italie !", sourit le gérant. Les boissons au café ne manquent pas non plus : 24 spécialités fraîches ou chaudes sont à la carte et c'est promis, il n'y a pas de chantilly, d'exhausteur de goût, de lait en poudre ou de sucre en trop. Un vrai repère pour les coffee-accro, quoi.

Cette machine rutilante fait un bruit conséquent mais pour avoir goûté un espresso puis un cappuccino, c'est le bruit du délice ! Au fait, saviez-vous que pour un cappuccino délicieux, il faut faire chauffer le lait servant à la mousse à 38° maximum sinon il n'est plus digeste ! On accompagne ça d'un croissant italien à tomber ou d'un panettone farci à la pistache pour les gourmands.

L'autre bon plan du café Vergnano, c'est qu'il n'est pas là que pour servir les petits serrés du matin. Le midi, il propose une carte de vrai restaurant (deux entrées, deux plats, pâtes fraîches maison et burgers du chef) et service à table et le soir, la carte des cocktails est conséquente, concoctée par un mixologue, avec petites plancha apéritives et musique lounge. L'afterwork commence...

Vergnano Café. Place Schuman, 7 – 1000 Bruxelles.


L'Architecte à Flagey

© Frédéric Raevens

Poussez la lourde porte et vous allez vous sentir étudiant. A droite, une large fenêtre donne sur un amphi parfois rempli d'élèves qui nous sourient : petits animaux intelligents du zoo ! A gauche, la porte du nouveau restaurant qui est venu faire revivre cette partie du paquebot Flagey qui était un peu laissé-pour-compte.

Bon, le concept n'est pas tout à fait simple. Retenez d'abord que c'est un restaurant, très bon et même très très bon : la carte a été confiée à Damien Bouchéry, enfant chéri de la bonne bouffe saine pleine de légumes à qui il fait la fête. Et en cuisine Antoine Germain, 10 ans de Cercle de Wallonie à son actif. En fait on a le choix entre trois formules : le self-service à 4,50€, l’assiette composée servie à table à 8€ et on peut vous dire que le buffet avec plusieurs propositions est vraiment délicieux. Enfin, il y a la formule restaurant classique où l'on vient vous servir à table. Les pâtes sont cuites à la perfection et on se souvient d'un petit filet d'agneau avec ses carottes croquantes à tomber. Pour 14€ les pâtes et 18 ou 19€ le plat de viande en circuit local, on dit chapeau et surtout miam.

On peut prendre une carte d'adhérent à 3€ qui permet aussi de venir boire des verres.

Le restaurant est ouvert également le soir. Et de très grandes tables permettent d'accueillir des groupes entiers facilement, ce qui est rare.

Le lieu est très brut mais chaleureux, c'est l'oeuvre de Pablo Lhoas, architecte et doyen de la faculté d’architecture de l’ULB. Et on aime bien le principe que l'endroit a été pensé par 5 personnes venant d'univers différents mais tous "nourrissants" dans leur genre : Thomas Gillet et Patrick Willemarck, président et directeur-général des PUB (Presses Universitaires de Bruxelles), Pablo Lhoas, le chef Antoine Germain, et donc Damien Bouchéry.

Cela donne à l'endroit une histoire, ce je-ne-sais-quoi d'un peu spécial qui lui apporte déjà une vraie âme alors que L'Architecte est ouvert depuis à peine trois mois !

L’Architecte. Place Eugène Flagey, 19 - 1050 Bruxelles. Tél. : 02 648 34 36.


Be my Stoemp aux Halles Saint-Géry

© Be my Stoemp

Alors ça c'est l'ouverture trop cool de l'année ! Un restaurant de stoemp qui se veut une alternative slowfood au fastfood. Bienvenue à la nouvelle enseigne Be My Stoemp, créée le 20 novembre dernier. « Je cherchais à créer à une restauration intelligente dans Les Halles et je ne voulais pas ouvrir un fast-food ni un restaurant traditionnel. Historiquement dans Les Halles, il y avait une boucherie à l’intérieur et des dames qui vendaient des légumes et des pommes de terre à l’extérieur. J’ai cherché un concept qui mélangerait les deux. C’est ainsi que le Stoempdog est né! » explique Cédric Gérard, le fondateur.

L'objectif : Se réconcilier avec la notion de nourriture saine et équilibrée proposée aux adultes comme aux enfants sous la forme d’un fast-food à l’image redorée. Ce qui a été rendu possible par la rencontre entre deux hommes : Cédric Gérard, touche-à-tout de l'événementiel et de l'horeca et Albert Verdeyen, Brusseleir pur souche, cuistot qu'on appelle d'ailleurs Albert Stoemp. On le suit sur VTM, RTBF, ARTE, etc., et comme chef-coq sur le Tour de France cycliste, sans oublier ses livres et cours de cuisine…

Nouveau en 2017 : en plus des stoemp saucisses, voici le StoempDog qui se compose d’un pain de forme allongée à la mie ferme dans lequel est déposé le stoemp et la saucisse. On peut le goûter sous 10 formules différentes ! Prix entre 8 et 9,90€. Le stoemp saucisse se sert en 7 formules composées de stoemp de saison et d’une saucisse artisanale. Prix 8,50€. Tout est slow food et artisanal.

Be My Stoemp. Place St Géry, 1 - 1000 Bruxelles


Le Peck 20 à Louise

© DR

C'est le genre de restaurant qui émet des bonnes ondes grâce à l'envie des fondateurs d'en fait un endroit comme à la maison. Il y a des tables, des chaises comme dans une cuisine et des petites tables basses, des coussins, des canapés et des banquettes pour changer d'atmosphère en étant au même endroit. Ici, c'est Hygge tendance cool et du matin au soir, on mange et on boit. Parce que c'est un lieu de vie, où partager un déjeuner au comptoir, un tea time, où siroter un cocktail.

Tout au long de la journée, la carte propose des oeufs sous toutes leurs formes (le grand hit du Peck, c’est l’oeuf Bénédicte revisité), des gaufres salées aux champignons, du chorizo maison, des gâteaux, ... Et le soir, on fait claquer le burger au boeuf argentin. Tout est fait maison.

Et si on n'est pas trop ambiance "Louise", on retrouve la même chose au Peck 47 (premier Peck ouvert), dans le centre ville bruxellois, rue Marché au Poulet, 47.

Rue Jourdan, 20, 1060 Bruxelles. Ouvert du lundi au dimanche de 7h30 à 22h00


Foodtrotter au début de la chaussée de Charleroi

© Valérie Thérasse

Cela n'est pas tout à fait un resto mais cela a le mérite d'être le concept le plus original qu'on ait vu depuis longtemps. Foodtrotter propose des plats cuisinés comme à la maison, comme là-bas. Des plats exotiques avec des noms qui font rêver comme un poulet sauce cacahuète, un moqueca de crevettes, un saumon Teriyaki, un rougail de crevettes ou encore une soupe Tom Gha Kai, ...

En tout, plus d’une trentaine de plats issus de toutes les cuisines du monde, ainsi que des potages traditionnels et des salades au goût d'ailleurs : Thaïlande, Brésil, Antilles, Magreb, Japon, Chine, … Mais aussi des recettes classiques.

Le plus : les plats garantis sans colorants, sans conservateurs et sans aucun additif. Cuits à la vapeur et emballés sous vide, la saveur d’origine est préservée. Cuisinés à Heppignies (Hainaut), ils sont conditionnés dans des barquettes recyclables et prêts à être dégustés.

On peut emporter les plats, se les faire livrer avec Deliveroo, ou encore les déguster le midi sur place. Le corner propose une quarantaine de places assises dans un agréable décor entre naturel contemporain et exotisme.

Chaussée de Charleroi, 27 – 1060 Bruxelles. Ouvert du lundi au vendredi de 07h à 19h. Le samedi de 09h à 18h.