Les Français raflent la plupart des places, mais deux Belges s'en sortent plutôt bien. 

Hier soir, le magazine Chef a profité du Dîner des grands chefs du monde, à Lyon, pour divulguer son classement des "100 restaurants du monde qu'il faut essayer une fois dans sa vie". Les 512 chefs deux et trois étoiles au guide Michelin ont été interrogés. Il s'agissait de nommer cinq chefs confrères qui pour eux proposent une cuisine incontournable.

Si les Français l'emportent largement devant toutes les autres nationalités (ils sont d'ailleurs six dans le top 10), les Belges sont au nombre de deux, mais assez bien placés. Gert De Mangeleer (Hertog Jan) se classe donc 22e et Peter Goossens (Hof Van Cleeve) prend la 24e place. Notons que le Noma (Danemark), désigné "sacré meilleur restaurant du monde" en 2014, ne figure qu'à la 21e place. A souligner également, la grande présence des Japonnais dans ce classement.

En ce qui concerne le top 10, on retrouve en première position le Français Pierre Gagnaire. Le pape de la cuisine, Paul Bocuse remporte la deuxième marche du podium, suivi de l'Espagnol Joan Roca (El Celler de Can Roca), l'Américain Thomas Keller (Per Se), les Français Alain Ducasse (Louis XV), Michel Bras, Eric Frechon (Epicure), Yannick Alleno (Ledoyen), ainsi que le Japonais Seiji Yamamoto (Nihon Ryori Ryugin) et l'Américain Daniel Humm (Eleven Madison Park).

En revanche, cinq femmes seulement - la Française Anne-Sophie Pic (47e), les Espagnoles Carme Ruscalleda et Elena Arzak et les Italiennes Annie Feolde et Annie Pinchiorri - sont citées dans ce palmarès.

Le magazine estime que ces chefs sont "les plus compétents pour juger de la qualité d'un chef ou de son restaurant". "L’objectif est d’apporter enfin une réponse constructive au classement "fifty-best" qui depuis plus de 10 ans, fait la pluie et le beau temps dans le jugement qu’apportent les journalistes internationaux sur la cuisine internationale" explique le magazine.