C'est avec un petit geste, qui n'est pas déplaisant, qu'on peut faire bouger le monde. Pour la Semaine du Commerce équitable, tout est permis, le chocolat, le café, les biscuits, tant qu'ils sont fairtrade.

Se faire plaisir est quelque chose d'esssentiel au bien-être. Et personne ne devrait culpabiliser pour le petit bout de chocolat dégusté il y a deux minutes, encore moins s'il est issu d'une production respectueuse de l'homme et de l’environnement. Car même confortablement installé dans son fauteuil, à craquer pour des péchés gustatifs, on peut contribuer à améliorer le monde, si si...

Jusqu'au 15 octobre ( et même après), Fairtraide Belgium invite les consommateurs à remplacer leurs petites douceurs habituelles par des plaisirs non coupables, c'est-à-dire issus du commerce équitable. Et pour que tout le monde fasse pareil, il suffit de partager ce moment sur les réseaux sociaux en postant un selfie ou une petite vidéo avec le hashtag #plaisirsnoncoupables et le tag @FairtradeBelgium. D'ailleurs quelques personnalités se sont déjà prêtées au jeu : l'acteur et présentateur flamand Jonas Van Geel, l'acteur et chanteur Pieter Embrechts et le metteur en scène Eric de Staercke. Et tant pis (et même tant mieux), si vous arborez une belle moustache de lait, que vos lèvres sont remplies de chocolat, que vous vous goinfrez, ... Si l'envie est insoutenable de pousser le vice plus loin encore, vers un plat ou un dessert gourmand, Fairtrade Belgium propose plusieurs recettes délicieuses sur son site.



C'est nous qui choisissons !

Cette action entre dans le cadre de la Semaine du Commence équitable, qui a lieu chaque année en octobre. Il s'agit de prendre conscience que nos choix quotidiens sont déterminants, qu'ils ont un impact sur le monde entier. Car 800 millions de personnes vivent sous le seuil de la pauvreté. Et parmi eux : 2/3 des producteurs. Ce chiffre est énorme et pourtant ce sont eux qui permettent de nous alimenter. Fairtraide garantit un prix minimum aux agriculteurs et travailleurs de plantations du Sud. Grâce à cette prime, ils peuvent investir dans une production respectueuse de l'environnement, dans des projets sociaux pour leur communauté. C'est donc le moment de troquer son café habituel pour du café équitable, de préférer les bananes fairtrade au lieu de celles qui sont moins chères et qui utilisent le travail des enfants, de revoir sa manière de consommer. Tout en profitant évidemment...


--> www.plaisirsnoncoupables.be

--> http://fairtradebelgium.be/