L'avocat, on l'adore sur un toast de pain aux graines, en guacamole, en salade copieuse mais aussi désormais en huile à multiples-usages. Mode d'emploi.


L'avocat est tendance depuis quelques années. Pourtant, il l'a échappé belle : avec ses 220 calories pour 100 g et ses 22 g de lipides, il aurait pu passer pour un vilain légume-fruit dont on stocke illico le gras.

Sauf que ce gras-ci est riche en acides gras mono-insaturée, des graisses saines qui ont montré de nombreux avantages pour la santé notamment sur les maladies cardio-vasculaires et sur les taux de cholestérol. Le ratio de graisses insaturées (les bonnes) par rapport aux graisses saturées (les mauvaises) est d’environ 6:1, ce qui en fait un aliment intéressant. Un avocat de taille moyenne est aussi assez riche en fibres, avec environ 9g, un peu près le ¼ des recommandations pour les adultes. L’avocat est aussi riche en antioxydants, vitamines K, B, C, mais aussi en potassium, pour les minéraux.

Adoubé par la planète food "healthy", impossible de passer à côté de l'une ou l'autre photo de toast à l'avocat, de salade à l'avocat ou encore de guacamole crémeux.

© iStock / Reporters


L'astuce

Pour les régimes, l’acide oléique active l’impression de satiété dans le cerveau et retarde ainsi la sensation de faim. Une petite astuce ? Vous pouvez faire bouillir le noyau d’avocat 10minutes dans 1 litre d’eau. Une fois refroidi, vous pouvez consommer cette infusion au cours de la journée.


L'huile

Mais voici que l'avocat se réinvente avec l'huile d'avocat. Avec 884 calories pour 100g, elle est la réplique de l'huile d'olive ou de l'huile de tournesol mais présente 71 grammes d'acides gras mono-insaturés contre 46g pour l'huile de tournesol. Bienvenue !


En cuisine

© REPORTERS

L'huile d'avocat a un goût léger d'avocat frais, elle s'utilise avec bonheur sur les salades, pour changer de goût et varier les vitamines..

Elle est stable à la cuisson jusque 250°, au-delà, attention danger ! C'est en effet le point de fumée de cette huile : elle devient nocive formant des benzopyrènes, substance cancérogène que l'on retrouve dans le tabac. Elle perd aussi son bon goût d'avocat frais si on la chauffe trop, ce qui est assez dommage.

- C'est un délice pour cuire les aliments fins comme la sole ou encore les Saint-Jacques (on n'oubliera pas la branche de romarin pour donner une saveur aromatique fraîche !).


En rayon

La "meilleure" huile d'avocat est vierge et première pression à froid (bio c'est bien aussi). Sa couleur est vert-jaune: trop pâle, elle est raffinée, et vert foncé, elle a été chauffée et a perdu ses nutriments. Elle doit avoir un goût léger d'avocat frais. Rangez la bouteille (de préférence en verre foncé) au sec, à l'abri de la chaleur et de la lumière pour une meilleure conservation.


Dans la salle de bains

© iStock / Getty

L’huile d'avocat est un véritable allié dans la lutte contre les radicaux libres et anti-âge.

- Elle a des propriétés cicatrisantes et on la recommande souvent pour réduire l’apparence des vergetures en application locale. En plus, elle est facilement absorbée par la peau.

- Comme l'huile de coco, l’huile d’avocat régénère et répare les cheveux secs, abimés, ternes ou trop frisés et trop volumineux, en leur apportant douceur et brillance. On l'utilise en masque avant-shampooing en utilisant une toute petite quantitié, pendant 15 à 30 minutes en emballant les cheveux.

- Pour rendre l’élasticité et la beauté à la peau et bien l’hydrater, on peut également masser son visage avec un peu d’huile, une à deux fois par semaine. Si cela vous rebute, il est facile d'ajouter une goutte d’huile d’avocat à sa dose de crème de jour ou de nuit.