S’il est bien un vin qui charrie une kyrielle de clichés et d’images (souvent négatives), c’est le Beaujolais Nouveau. Il est vrai que les exagérations du passé influent encore aujourd’hui sur le ressenti de ce vin. Passons au scanner quelques idées reçues.

1. C’est un vin industriel.

FAUX. Tous les Beaujolais, donc les Nouveaux aussi, sont produits de manière artisanale. Pire, ils sont délicats à produire car la date des vendanges varie forcément chaque année alors que la date de sortie est immuable. Ce qui rétrécit (parfois) le temps de fabrication.

2. Il a un goût de banane.

FAUX et parfois VRAI. C’est une "rumeur" très tenace et qui possède un fond de vérité. Jadis, une technique de vinification uniformisait le goût de tous les vins nouveaux. Aujourd’hui, chaque vigneron utilise sa technique. Conséquence : les vins exhalent le fruité du raisin.

3. C’est un vin d’apéro.

VRAI en partie. Évidemment, le jour du Beaujolais Nouveau, ce vin est surtout la star des afterworks, des bars et des pubs et est rarement servi avec des plats. Pourtant, rien ne vous interdit de le déguster avec une pizza, du lapin ou une entrecôte. Une question de goût.

4. Il doit être bu tout de suite.

FAUX. Si vous laissez traîner une bouteille de Beaujolais Nouveau deux ou trois ans dans votre cave, ne jetez pas (directement) son contenu dans l’évier. Vous pourriez avoir de très bonnes surprises. Un millésime qui a pris huit mois sera parfait pour vos barbecues d’été.

5. Ce n’est qu’une opération de marketing.

FAUX. Le fameux slogan "Le Beaujolais Nouveau" date des années 70 mais, au-delà de l’effet d’annonce annuelle, il y a d’autres vins primeurs qui sortent sur le marché. Il y a donc des Beaujolais Nouveaux et non un seul.