Food Au fil d’une belle année de découvertes gastronomiques, quelques adresses qui méritent le déplacement.

Sans hiérarchie particulière, voici, de manière bien évidemment subjective, mes cinq chouchous 2018, ceux chez qui j’ai passé mes meilleurs moments de gourmandise des 52 semaines écoulées.

Bozar

Sous la férule de Karen Torosyan, un disciple plus que doué de David Martin, le restaurant du Palais des Beaux-Arts se profile aujourd’hui comme une des tables les plus dignes d’intérêt de la capitale. Doté d’une technique et d’une imagination qui force le respect, le maître des lieux y pratique une cuisine de haut vol au sein de laquelle ce qu’il appelle lui-même ses "croûtes" tiennent lieu de vedettes incontournables. Dans un décor exceptionnel signé Victor Horta, tourtes, pithiviers, pâtés et autre merveilles servies… en croûte, forcent l’admiration des gourmets les plus exigeants. Ceci à côté d’une série d’autres préparations qui permettent au chef de faire la preuve de ses remarquables capacités. Du très grand art, encore largement magnifié par un personnel de salle aussi professionnel que souriant.

(...)