Food À l’ombre du Palais de Justice de Bruxelles, Vincent Thomaes et son équipe proposent une vision résolument hédoniste de ce que peut être un bon moment de table.

À un jet d’ascenseur à peine de la nouvelle grande roue qui éclaire les nuits bruxelloises depuis la place Poelaert, la rue Haute a toujours accueilli des maisons de bouche d’intérêts.

Celle dont je veux vous entretenir ce dimanche en fait assurément partie : le Wine Bar des Marolles est en effet bien autre chose qu’un simple comptoir pour amateurs du jus de la treille, même si la cave en est plutôt remarquable.

Derrière ce très chouette concept, on retrouve Vincent Thomaes, celui-là même que l’on a connu durant près d’un quart de siècle au Château du Mylord, à Ellezelles, en plein cœur du pays des Collines.

(...)