Food Dinde, chapon, gibier, viandes exotiques et même végétariens, les réveillons se déclinent à toutes les sauces.

Noël reste une fête traditionnelle qui se célèbre entre amis, autour d’un bon repas. "La dinde n’est pas ringarde, mais elle est désormais supplantée par le chapon", selon Patrick De Backer, directeur du département boucherie chez Carrefour. "Le gibier, de manière générale, est très important en cette période. Nous proposons d’ailleurs une variante du gourmet avec faisan, ramier, sanglier et cerf (35,53 €/kg). Tous nos produits sont des viandes fraîches, à l’exception du râble de lièvre."

Les viandes de bœuf du monde et/ou maturées ont également la cote. Carrefour en propose 5 variétés, dont certaines maturées 30 jours en magasin. "Onze de nos hypermarchés proposent ce produit. Ces viandes sont vendues à la découpe à la boucherie, mais nous les proposons aussi sous vide, ce qui présente l’avantage d’une durée de conservation plus longue au frigo (environ 10 jours). Cette année, pour les fêtes, on les propose aussi en plateaux fondue ou pierrade (33,25 €/kg)."

En ce qui concerne les grosses pièces de volaille, là où ces dernières années elles avaient tendance à perdre des plumes, la tradition revient en force. "C’est probablement aussi l’un des effets des nombreuses émissions de cuisine qui ont toujours autant de succès. On aime cuisiner, faire sa farce soi-même. Nous étions étonnés de cette tendance l’an dernier et elle devrait se répéter cette année."

Au rayon poissons , le saumon semble indémodable. "Il reste bien sûr les grands classiques, fumés et tranchés, mais cela n’empêche pas certaines innovations", détaille Raky Tsoumpoulis, chef du département. "Cette année, c’est l’influence asiatique qui s’impose avec une déclinaison de saumon fumé enrobé d’algue yaki nori (6,50 €/150 gr). On voit aussi une consommation de plus en plus tendance du saumon mariné cuit et de la truite saumonée, ce qui s’explique par un prix du saumon assez élevé cette saison."

Carrefour présente aussi en exclusivité un crabe chatka au rayon frais. Les huîtres restent bien entendu le produit phare. "La nouveauté, c’est la tapas de la mer, une petite huître très riche en chair. On propose aussi de plus en plus de petites bourriches (6 huîtres) et on a pensé à ceux qui ne savent pas ou n’aiment pas ouvrir les huîtres en leur proposant une variété à ouverture facile (en réalité déjà ouverte puis refermée à la cire)."

Autre nouveauté de la mer, la langouste bandée (34,95 €/kg), élevée au Kenya et qui présente une chair très goûteuse et fine, légèrement tigrée pour un effet des plus esthétiques sur vos plateaux.

Mais un repas de fête ne serait rien sans un apéritif pour ouvrir l’appétit. Là aussi, on déniche quelques nouveautés parfois très originales comme ce trio de houmous mojito, caïpirinha, spritz sans alcool (1,99 €). Mini hot-dogs et hamburgers ou mini bagels raviront les plus petits (4,99 €).

Si vous voulez profiter un maximum de vos invités sans devoir passer du temps aux fourneaux, Carrefour a aussi la solution. Le plateau de wraps (9,95 €/29 pièces) mettra de la couleur sur la table d’apéritif avec ses versions poulet curry et coco, falafel ou encore latino piquant. Pour poursuivre, optez pour de jolies verrines froides (6,95 €) dont une version quinoa, coco et canneberges. Les mini aumônières au saumon et à l’aneth (2,95 €) ne vous feront guère perdre de temps non plus puisqu’elles se réchauffent en 1 minute au micro-ondes.

En entrée, les cassolettes de sole limande et crevettes (7,99 €/ 2 pers) ou de saumon aux coques et sauce petits légumes (8,99 €) raviront les amateurs de poisson.

En plat, de nombreuses variétés sont également à la carte (entre 6,50 et 7,95 €). On pointera notamment les cailles farcies au pain d’épices ou les noix de chevreuil et leur jus au spéculoos.

© DR

Vite à table avec Colruyt

12 menus à préparer à l’avance, dont une formule vraiment express.

Chez Colruyt, pas question de bouder les huîtres, dindes et autres grands classiques. Pour Hélène Thonnart, responsable du service culinaire de l’enseigne, "la tradition reste bien ancrée, quoi qu’on en pense. Et ce, aussi bien à Noël qu’au Nouvel An. D’ailleurs, on note même une progression des ventes de homard, Saint-Jacques et dindes ces dernières années."

Mais ce n’est pas pour autant que le client n’aime pas la facilité. "Le convenience reste une tendance très forte. Le consommateur n’est pas contre le fait de passer un peu de temps en cuisine, mais si on peut l’aider, c’est encore mieux. Pas question cependant que cela se fasse au détriment de la qualité. On veut bien manger, mais cela doit rester facile car l’important est aussi de passer du temps à table avec ses convives."

Le temps où la maîtresse de maison voyait plus ses casseroles que ses invités est en effet bien révolu. C’est pourquoi Colruyt prend littéralement les chefs d’un jour par la main. Notamment en leur proposant 12 menus sur son site. L’avantage, c’est que tout peut être fait à l’avance. Alors, version "relax", "vite à table" ou "une longueur d’avance"? Douze idées menu à découvrir sur colruyt.be.

© DR

Le luxe en version discount

Chez Lidl, qualité rime aussi avec petits prix, dans la gamme au nom sans équivoque : Délicieux.

Les fêtes de fin d’année, c’est souvent l’occasion de s’offrir un petit extra. De mettre sur les tables des produits de luxe (homard, foie gras, huîtres, etc.). Si les services traiteur haut de gamme fonctionnent à plein régime, les smart-discounters ne sont pas en reste.

"On croit à tort que l’on ne nous attend pas sur ce créneau", souligne Julien Wathieu, porte-parole de Lidl. D’ailleurs, ne dites plus hard-discount, mais plutôt smart discount, car l’assortiment et sa qualité sont loin des bas de gamme des débuts du secteur. "Décembre est un mois très important pour nous aussi. Nous avons une gamme de quelque 200 produits de bouche pour les réveillons, sous le label Délicieux."

Et quelques belles nouveautés aussi. "Environ 60 nouveaux produits ont fait leur apparition dans les rayons depuis quelques jours. Les mousses de poisson fraîches pour l’apéro rencontrent déjà un grand succès. Tout comme le salami à la truffe blanche (1,99 €) ou encore les coquilles apéritives au cabillaud et crabe royal (4,99 €/ 220 gr)."

Des verrines pour l’apéro (3,99 €) des bouchées luxe au crabe, vol-au-vent, fromage truffé ou crevettes grises (3,99 €/ 300 gr) : autant de produits qui témoignent que les mets de choix ont aussi leur place chez Lidl.

"Si le Belge reste très traditionnel, on remarque aussi qu’il aime bien se faire plaisir en sortant un peu des sentiers battus. Ainsi, pour ceux qui opteront pour le gourmet, nous proposons un plateau de la mer (6,99 €/325 gr). Nous voulons offrir la gamme la plus variée pour que chacun puisse y trouver de quoi concocter son menu, que ce soit avec des produits frais à cuisiner ou des plats à réchauffer."

Cette année encore, pour ceux qui acceptent de se mettre aux fourneaux, Lidl a fait appel au chef Gaétan Colin pour concocter de belles recettes sans avoir à débourser des fortunes. L’ensemble du menu à moins de 15 € par personne met effectivement l’eau à la bouche : mini-tomate crevettes à l’huile persillée et mayonnaise en amuse-bouche, homard à la pommade de chou fleur et tartare de chou fleur en entrée, noix de Saint-Jacques aux noix caramélisées et sauce vert pour poursuivre, filet de faonaux chicons et poivrons grillés comme plat de résistance, et beignets au chocolat et crème anglaise pour conclure. Testé et approuvé, on vous le recommande. Toutes les recettes sont disponibles sur lacuisinedelidl.be.

© DR

Delhaize en mode exotique

Quelques spécialités pour un Noël pas comme les autres.

Du côté de l’enseigne au Lion, on mise une fois de plus sur quelques belles découvertes pour étonner le client. Des producteurs d’ici et d’ailleurs. À commencer par ces petits piments frais réputés en Espagne où ils se dégustent en tapas. Fiez-vous à leur coloration, elle révèle le côté piquant de la chose. À ne pas mettre entre toutes les bouches, mais ils sont idéaux pour apporter une touche assurément différente à vos préparations (2,99 €). Les mini-légumes sont toujours très à la mode aussi, déclinés en pâtissons ou courgettes (1,49 €).

Pour ceux qui ne veulent pas passer trop de temps en cuisine, Delhaize apporte ses solutions également : légumes précuits à réchauffer au micro-ondes (2,99 €), ballottine de poulet aux trompettes de la mort, panais et huile de truffe (14,95 €) et autres préparations vous permettent de ne rien préparer.

Mais c’est surtout côté exotique que l’enseigne se démarque. On pointera notamment une large sélection de légumes de la mer : passe-pierre, fenouil de mer, banane de mer, pompon, etc. (entre 2,85 et 4,95 €). Toujours côté mer, le crabe des neiges (38,95 €/kg) offre une belle alternative King Crab, avec une chair tendre au goût délicat.

Les amateurs de viande préféreront sans conteste ce tataki de bœuf (26,95 €/180 gr), une préparation juste saisie à l’extérieur et crue à l’intérieur. Présenté sous forme de filet à trancher, il s’accommode avec une sauce et quelques graines de sésame. Quant aux végétariens, ils se rabattront sur le carpaccio bio (2,99 €/90 gr), un produit 100 % végétal à base de farine de lupin et de gluten de blé.