Food

Avant les 12 coups de minuit qui sonneront la fin de l’année, jetons un coup d’œil sur mes restaurants favoris en 2018 ! De grandes tables, souvent truffées de modestie, de petites découvertes jubilatoires à Bruxelles ou encore de singuliers derniers-nés en Wallonie... En route.


En Wallonie

  • Aywaille, UMAMI

Cuisine de (jeune) femme, l’efficace cheffe Alix Dumont, et bel espace contemporain, le restaurant du RHotel de Remouchamps (Province de Liège) figure d’emblée parmi nos coups de cœur de l’année. Rares sont les restos d’hôtel à nous séduire, celui-ci y parvient en mettant au diapason la diversité de sa cuisine, créative et légère, et de jolies chambres de belle déco contemporaine. On y vient pour y séjourner et faire de grandes balades dans les Fagnes, pour s’y reposer et passer par le spa ou encore pour y déjeuner le dimanche en famille autour d’un grand brunch des plus variés.

Square Philippe Gilbert, 1 – 4920 Aywaille-Remouchamps – T +32(0)4 247 55 55 – www.umami-resto.be


  • Ciney, 3 restaurants coups de cœur 2018 et le Chocolatier de l’Année 2019

Dernière-née à Ciney, Le Concept Gourmand, la nouvelle enseigne de Régis Alexandre (ex Le Comptoir du Goût) nous a totalement séduits. Cadre contemporain, cuisine ouverte en salle et à l’étage bar à vin, un vrai lieu multifonctions épicuriennes pour Ciney qui en manquait jusqu’à présent. 

Ceci dit, la petite ville se réveille brillamment ces derniers temps et affiche quelques autres adresses particulièrement recommandables pour tout fin palais qui se respecte. Telles, notamment, La Table (voisine du Concept Gourmand), le Rob’s Corner de Robin Haquenne (voisin de la Gare) ou encore la talentueuse créatrice de chocolat, Euphrasie Mbamba de Sigoji, qui a remporté les titres de Meilleure Artisane 2017 et de Chocolatier de l’Année au Gault&Millau 2019, rien de moins ! En un mot comme en cent, prochaine destination gourmande en Wallonie : Ciney !

Place Monseu, 16 – 5590 Ciney – T +32(0)83 21 59 95 – www.conceptgourmand.be


  • Dinant, L’Ours Rouge

Nouveau venu depuis quelques mois à peine sur les hauteurs de la Cité de Copères, ce restaurant installé dans une ancienne maison privée, n’est pas pour autant orchestré par un novice. Alain Blondiaux, ancien propriétaire du Moulin de Lisogne, y propose sa généreuse cuisine bistronomique largement inspirée des meilleures régions de France, Bourgogne en tête. Aucun étonnement à y retrouver des œufs meurette, des escargots de Bourgogne à l’ail, une sole gratinée au Chablis, de la langue de veau, sauce madère ou encore et entre autres, quelques grands plats de notre cuisine nationale. C’est tout simplement très bon, très généreux et donc très ... fréquenté ! Il vaut mieux le savoir et systématiquement réserver. Nous y retournerons assurément en famille, cela va de soi !

Rue Saint Jacques, 306 – 5500 Dinant - T +32(0)82 61 37 67 – www.oursrouge.be


  • Durbuy, la Bru’sserie

Dernière-née à Durbuy mais aussi notre dernier coup de cœur dans la plus petite ville du monde, la brasserie de Wout Bru au Sanglier des Ardennes. Aux côtés de la cuisine gastronomique du Sanglier, cette brasserie d’un genre nouveau bouscule les papilles et étonne par la diversité de ses saveurs. Des saveurs d’ici et d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui, de petites ou généreuses portions mais toujours parfaitement interprétées par l’inventif Wout Bru. On a adoré, tant la formule que le cadre et l’on y reviendra bien vite pour découvrir la nouvelle carte.

Rue du Comte d’Ursel, 14 – 6940 Durbuy – T +32(0)86 21 32 62 – www.sangliers-des-ardennes.be


  • Genval, Miss Kang

Dernière et plus récente découverte, la jolie table asiatique de Miss Kang qui vient de s’installer en bord du Lac de Genval. On y a aimé : une délicieuse cuisine d’inspiration asiatique (Japon, Chine, Thaïlande, Vietnamien) ; une belle déco zen et contemporaine ; un grand espace lumineux avec tout un pan de mur réalisé en baies vitrées donnant sur l’eau ; la grande terrasse extérieure ou s’attabler en toute saison ou encore les horaires d’ouverture. Ceux-ci permettent de venir s’y attabler 7 jours/7 à toutes heures, soit pour le lunch ou le dîner, soit pour une petite restauration ou un goûter l’après-midi.

Avenue du Lac, 96 – 1332 Genval – T +32(0)2 649 31 50 – www.misskang.be


  • Lasne, La Ligne Rouge

En Brabant Wallon, le chef français Benjamin Laborie, notamment passé par chez Michel Guérard, semble avoir définitivement trouvé ses marques. Sa cuisine signature y fait des émules et son inspiration s’y est tellement bien développé que l’enseigne, gérée par Catherine et Olivier Lust, a, très légitimement, fait son entrée en hauts lieux. Une étoile Michelin et un 14/20 au GaultMillau, un excellent souvenir d’un dîner estival sur la terrasse et la réputation toujours galopante de ce chef que nous suivons depuis des années, nous donnent juste envie d’y retourner en cette saison hivernale ou plutôt d’y retourner ... à chaque saison !

Chaussée de Charleroi, 38 – 1380 Lasne – T +32(0)385 05 31 – www.lalignerouge.be


  • Pepinster, Lafarques

Superbe résidence que cet hôtel-restaurant nichée au cœur d’un cadre bucolique séduisant en diable. Aux commandes de sa cuisine, tout aussi attrayante, on retrouve, depuis septembre 2017, l’excellent chef, Olivier Tucki, que nous n’avons plus perdu de vue depuis le SAS Balmoral à Spa ou encore depuis le Manoir de Lébioles où il travailla durant onze ans. Outre l’excellent souvenir de notre visite au printemps dernier, la bonne nouvelle du jour : Lafarques est ouvert pour tous les réveillons et jours de fêtes de fin de cette année. De plus le chef propose aussi sa cuisine en service traiteur. Un superbe séjour à imaginer ici en formule « cadeau » à mettre sous le sapin !

Chemin des Douys, 20 – 4860 Pepinster – T +32(0)87 84 01 77 – www.lafarques.be


  • Thuin, La Part des Anges

Géré par un jeune couple efficace et talentueux, lui en cuisine, elle en salle, cet agréable restaurant de la botte du Hainaut, proche de Beaumont, nous a laissé un excellent souvenir. Une enseigne qui s’aligne, très modestement mais assurément, sur de belles maisons de la région telles celle de Vincent Gardinal, Le Prieuré Saint Géry (qui fêtait ses 25 ans en 2018) ou celle de Stéfanie Thunus, Au Gré du Vent (qui a remporté le titre de Meilleure carte de vin au GaultMillau 2019). La Part des Anges figure désormais parmi nos préférées du Haunaut. Ceci grâce à une cuisine de belles fraîcheurs, de produits souvent bio et à la traçabilité avérée et de très heureuse créativité assurée par le chef, Adrien Derenzis, passé par de beaux restaurants auparavant. Adresse à suivre valant le détour !

Place de Ragnies, 6 – 6532 Thuin – T +32(0)71 33 00 03 – www.lapartdesanges.be



A Bruxelles

  • Anderlecht, La Paix

Coup de coeur de mes coups de cœur de l’année ! Impossible de ne pas évoquer la fameuse ascension en hauts lieux de celui qui porte, cette année, la toque du Meilleur Chef de l’Année au GaultMillau 2019, David Martin ! Et comme une reconnaissance ne vient pas souvent seule, c’est en toute légitimité que l’heureux élu du guide jaune, affiche désormais une seconde étoile au Michelin. Mille et une choses à dire de David Martin, de sa magnifique cuisine, de son dynamisme toujours aussi entreprenant et de son évolution d’une constance impressionnante. Mieux que des mots encenseurs, la visite est désormais incontournable pour tout curieux aimant les vraies belles tables en Capitale !

Rue Ropsy Chaudron, 49 – 1070 Bruxelles – T +32(0)2 523 09 58 – www.lapaix.be


  • Jette, Wine in the City

Sans doute la table la plus insolite du nord de la Ville, ce restaurant a été créé par Eddy Munster (ex Petit Sauvage à Ixelles) dans une boutique de caviste. En fond de salle, quelques tables et une mini cuisine d’où sortent de bien grandes assiettes. Du coup, l’étoile Michelin décrochée il y a deux ans continue à briller sur le travail de ce chef audacieux, osant la différence et l’insolite tout en pratiquant une cuisine de haut vol. Cuisine qui, été (en terrasse bistronomique) comme hiver (en version résolument gastronomique), ne cesse de nous séduire au fil du temps et des saisons.

Place Reine Astrid, 34 – 1090 Bruxelles – T +32(0)2 420 09 20 – www.wineinthecity.be


  • Koekelberg, Bruneau by Maxime Maziers

Retour aux sources, après une évolution impressionnante, pour Maxime Maziers qui reprenait, il y a six mois à peine, l’emblématique maison de son mentor, Jean-Pierre Bruneau. C’est effectivement à l’ombre de la Basilique de Koekelberg que le jeune chef a fait ses armes avant de passer par le Bowery puis par l’Ecailler du Palais Royal où il ramena l’étoile Michelin. Audace et précision, fraîcheur et bonheur d’heureuses associations, personnalité à tout va, la cuisine de Maxime Maziers figure depuis longtemps parmi mes préférées à Bruxelles. Et si l’étoile ne brille pas encore sur sa toute jeune nouvelle adresse, ce n’est certes pas sans raison que le GaultMillau vient de le nommer Jeune Chef de l’Année 2019. A voir ou à (re)découvrir pour, à nouveau l’une des plus belles adresses du nord de la Ville.

Uccle, Brinz’l (photo de une-

Laure Genonceau a été Lady Chef de l’Année, elle aurait pu décrocher une étoile mais rien n’est arrivé en ce sens pour elle, cette année. Et pourtant, cette cheffe au travail constant, évolutif et singulier n’en finit pas de nous étonner. D’année en année, elle reste parmi mes préférées de la ville et en ce sens, avec toute sa créativité, sa gentillesse et sa trop grande modestie, figure dans le TOP 5 de mes enseignes favorites en ville. Il faut aller au Brinz’l, découvrir cette cuisine de tempérament et de saveurs saisonnières et ainsi oublier l’humilité et partout, parler de la cheffe du Brinz’l qui, pour moi, reste au firmament de mes enseignes préférées.

Rue des Carmélites, 93 – 1180 Bruxelles – T +32(0)2 218 23 32 – www.brinzl.be


>>> D'autres adresses sur le site de notre chroniqueuse gastronomique Joëlle Rochette