Food Le week-end prochain, les vignerons vous accueillent au cœur du vignoble pour un événement exceptionnel.

Le vignoble de l’Aube est moins réputé que celui de son voisin de la Marne. Il n’est pas moins intéressant à découvrir et se révèle peut-être même plus riche et varié sur le plan touristique. Bien sûr, la Champagne, c’est avant tout une région où l’on se rend pour déguster le délicieux breuvage dont on accompagne là-bas ses repas dans les petits restaurants avec le même naturel que l’on commanderait un litron dans le Beaujolais (comptez 14 euros la bouteille dans une table sans prétention !)

Mais l’Aube en Champagne, c’est aussi Troyes, une ville en forme de bouchon de champagne, où tout se découvre à pied, entre autres ses magasins d’usine, ses 90 000 m2 de surface de centres de marque et ses 300 boutiques. Des activités familiales avec le parc d’attraction Nigoland. Une invitation à la nature avec 82 000 hectares de Parc naturel régional, dont 5 000 de lacs, 4 500 km de sentiers pédestres et 1 500 km d’itinéraires cyclables.

C’est encore un patrimoine exceptionnel avec 200 églises dont sept à pans de bois, typiquement champenoises. C’est enfin le souvenir des grands hommes (et femmes) : les sculptures de Camille Claudel à Nogent-sur-Seine, la maison des Renoir à Essoyes, la jeunesse de Napoléon à Brienne.

Un département situé à une heure trente de Paris et à quatre heures de Bruxelles qui mise sur le slow tourisme. L’idéal pour le dépaysement d’un week-end.

Impossible pourtant de ne pas revenir au champagne, d’autant qu’un grand événement est prévu pour le prochain week-end.

Il faut savoir que l’Aube est un des quatre grands territoires de production du champagne avec ses Côtes de Bar et ses 63 communes d’appellation. Son vignoble représente un quart du vignoble champenois et un quart des bouteilles vendues chaque année dans le monde est produit dans l’Aube.

Sa Route du Champagne invite à de multiples tentations tout au long de ses 220 kilomètres. Le département présente au total 47 caves labellisées "Vignobles et découvertes" au fil de beaux paysages.

C’est en effet dans la catégorie paysages culturels que sont inscrits les Coteaux, Maisons et caves de champagne sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

Si la petite cité de Bar-sur-Seine recèle un riche patrimoine, la vallée l’Ource offre de magnifiques endroits, situés entre rivières, forêts et coteaux ensoleillés.

Bar-sur-Aube perpétue quant à lui la mémoire des grandes foires de Champagne et organise chaque année une foire aux vins.

Les Riceys, plus important village viticole de Champagne, remporte plusieurs palmes. Son vignoble de près de 900 hectares en fait la plus grande superficie viticole de toute la Champagne. C’est aussi le seul territoire de la région à posséder trois AOC : le champagne, le coteau champenois et le fameux rosé des Riceys.

Ce week-end du samedi 27 et du dimanche 28 juillet aura lieu la Route du Champagne en fête. C’est l’événement le plus important de la Côte de Bar qui draine chaque année une foule considérable. Les vignerons vous accueilleront au cœur d’un vignoble dont la paternité remonte à Bernard de Clairvaux, il y a quelque 900 ans. Pour l’occasion, les visiteurs se muniront de leur flûte-passeport pour déguster différentes cuvées et partager un moment festif avec les vignerons. Le tout pour la somme de 25 euros (voir détails ci-contre).

Outre les exploitations viticoles, il est possible de très bien se restaurer à des adresses sympathiques qui ne ruinent pas le porte-monnaie. C’est le cas du Garde-Champêtre, un établissement situé à Gyé-sur-Seine dans un dépôt de train abandonné, entouré d’une ferme biologique. Les repas sont préparés à la minute, avec les ingrédients les plus frais, par le chef et toute son équipe.

On peut citer aussi l’hôtel-restaurant Le Marius, aux Riceys-Bas, qui propose une cuisine du terroir dans une salle située dans des caves typiquement champenoises. Ou Le Carré Long, à Eaux-Puiseaux, en plein cœur du pays d’Othe, où le chef se fera un plaisir de vous faire découvrir la gastronomie auboise à travers son atelier-cuisine.

Le week-end prochain, on risque de se bousculer sur les routes de l’Aube. Mais il sera toujours possible d’y revenir plus tard…

5 bonnes raisons de venir dans l’Aube

Le champagne

Entre de nombreux domaines, l’un des plus originaux est l’ancien Prieuré de Viverie. Situé à Viviers-sur-Artaut, le bâtiment a été transformé en site oenotouristique par le vigneron Vincent Grandpierre. Le grand public peut ainsi découvrir les techniques du travail de la vigne et de la vinification champenoise. Un cadre historique unique à l’éveil des sens.

Le rosé des Riceys

Autre maison emblématique, celle des Morize, vignerons aux Riceys depuis quatre générations. La salle de dégustation dégage une atmosphère presque religieuse avec un vitrail qui glorifie saint Vincent, patron des vignerons. La cave comporte de somptueuses voûtes cisterciennes.

Le château de Taisne

Ce château dont les origines remontent aux ducs de Bourgogne fait l’objet d’une restauration de longue haleine. Les magnifiques jardins sont ouverts pour y prendre des goûters à l’ancienne où l’on peut déguster entre autres les délicieuses confitures de Catherine Manoël.

Le fromage de chaource

Chaource est une jolie bourgade dont le fromage au lait de vache moulé à la main est connu loin à la ronde. Classé en appellation d’origine contrôlée, il est reconnaissable à sa croûte fleurie, sa pâte moelleuse et son goût inimitable. À découvrir dans la Fromagerie de Mussy.

Le cidre

Outre le Champagne, il existe dans l’Aube une très ancienne production de cidre.

Plus de 300 variétés sont répertoriées.

La Ferme d’Hotte, à Eaux-Puiseaux, vous accueille au sein de son exploitation pour vous livrer les secrets de ses produits.