Protéines, omégas 3, fibres et antioxydants sont déjà sur notre liste des nutriments à privilégier, mais n’oublions pas le soufre, dont on parle peu et qui fait pourtant beaucoup.


A quoi sert-il ?

Détox : il soutient le foie ainsi que les reins pour nous débarrasser de métaux lourds et radicaux libres.

Protéines : nos tissus sont faits à partir d’acides aminés qui à leur tour sont fabriqués à partir de soufre.

Muscles, articulations, peau : le soufre permet à ces tissus de rester souples et d’éviter les douleurs.

Mitochondries : elles nous permettent d’alimenter nos cellules. Pour fonctionner, elles nécessitent du soufre.

Cerveau : le soufre permet de produire de nombreux neurotransmetteurs, ainsi que de la taurine, qui soutient le fonctionnement du système nerveux.

Anti-inflammatoire.

Beauté : le soufre permet de produire du collagène et de la kératine, pour des cheveux longs et brillants, un teint éclatant et uni, et des ongles solides.

© Reporters


Où en trouve-t-on ?

Même si dans la viande et les œufs on trouve de nombreux acides aminés à base de soufre, les végétaux en sont une source abondante et intéressante. Pensez aux légumes crucifères : kale, choux de Bruxelles, bok choy, choux, chou-fleur, brocoli…l’ail, les oignons, les échalotes, les poireaux, la ciboulette sont également d’excellentes sources, à inclure à tous les repas.

Le bonus est de bénéficier également de tous les autres minéraux et vitamines qu’ils contiennent.

Attention toutefois à la cuisson: la teneur en soufre diminue si les légumes sont trop cuits. L’idéal est une cuisson légère à la vapeur.


Plus de conseils sur le blog d'Aline Ways