"Partager" c'est la tendance de la dernière décennie et le vin, avec son aspect convivial et authentique se prête tout à fait à la « manoeuvre ». C'est pourquoi il est de plus en plus apprécié par les millenials, ces jeunes de moins de 25 ans.


Dans la boutique de Jens De Maere qu'il a ouvert en 2011 avec son frère, il y a du vin, rien que du vin. Mais du vin belge. Deuxième petite originalité, Jens a aujourd'hui 25 ans et on peut dire qu'il est tombé dans le vin très très jeune ! « Mon père est fou de vin, on a visité des tas de vignobles et nous on jouait dans les vignes. Mais cela m'a appris aussi le goût du vin et à aimer les histoires qu'ont à raconter les vignerons »

Aujourd'hui, en plus d'être caviste et distributeur de vin, Jens est devenu sommelier, il est ambassadeur pour différents vins et partage sa passion dans un beau blog qui permet de découvrir en photos et en textes de nombreuses régions de vins de Belgique mais aussi d'Europe : www.belgianwino.com

Il y a de plus en plus d'écoles de vin qui ouvrent, également en Belgique, et par conséquent, de plus en plus de jeunes sommeliers, qui le font par loisir et par passion. Lui a étudié au WSET, le Wines & Spirits Education Trust et y a obtenu un diplôme internationale. Mais on peut tout aussi bien y suivre une formation utile en 10 soirées pour apprendre à goûter un vin « même quand on ne l'aime pas, on apprend à reconnaître ses qualités, c'est utile! », explique Jens.


Des apps et des rendez-vous conviviaux

© Bordeaux Expériences

Dans son entourage, il constate que la consommation de vin est devenue une tendance chez les "Millennials", autrement dit la génération Z. « De ce que je peux voir aussi dans la boutique, les jeunes cherchent aussi de la qualité, des bons gin pour des Gin tonic qui n'arrachent pas l'estomac, des bières de micro-brasseries et des vins de qualité ». Jens ajoute « Et on trouve de vraiment bons vins pour pas grand-chose »

« Aujourd'hui, le vin ça amène des histoires et c'est ça qui est intéressant. L'histoire d'un vigneron, une étiquette travaillée par un graphiste, une découverte qu'on partage sur facebook, l'appli vivino qui est le shazam du vin (on scanne une étiquette et on a toutes les indications sur le vin !, ndlr). »

Et effectivement, partager c'est le trend de la dernière décennie et le vin, avec son aspect convivial et authentique se prête tout à fait à la manoeuvre.

Les marques et les appellations l'ont d'ailleurs bien compris et notamment les Vins de Bordeaux, qui sont très investis sur le web et organisent depuis quelques années dans les grandes villes de France et de Belgique des apéros dès que les beaux jours pointent le début de leur nez. Une façon décontractée de montrer le bordeaux sous un jour moins « vins de papa ». Et ça marche ! « Les gens y viennent après le boulot, entre collègues ou amis mais on ne fait pas que boire du vin. Il y a des vignerons qui parlent, qui conseillent, qui expliquent leur savoir-faire », se souvient Jens De Baere.

Pour lui qui considérait le bordeaux comme « le vin fait pour son père », le déclic est venu quand on lui a demandé de participer en tant que sommelier à la sélection des coups de coeur belges des Vins de Bordeaux. « Et là, je me suis aperçu qu'il y a une nouvelle génération de vignerons qui font leur vin avec beaucoup d'attractivité, plus sur le fruit, la fraîcheur... Ils sont moins tanniques ».


>> Les dates des apéros des Vins de Bordeaux : Mercredi 3 juin au Café la Pompe à Bruxelles, de 18h30 à 22h30 - Jeudi 4 juin au Soho Wine Bar à Anvers, de 18h30 à 22h30 - Mercredi 24 juin à la Place 33 à Bruxelles, de 18h30 à 22h30. Le site bordeaux-experiences.be est en ligne pour les inscriptions.



On  a demandé à Jens de Maere ses vins chouchous parmi la sélection faite par le jury belge pour les beaux jours à venir et en Belgique.


BORDEAUX

J'ai découvert des sauvignons avec des goûts de fruits verts et d'herbe très agréables, entre 6 et 10 euros.

  • Château Le Grand Verdus 2013
  • Château Merlet 2013


J'adore le Clairet ! C'est entre un rouge et un rosé, qu'on boit bien frais (mais qui n'a rien à voir avec les vins rouges de Loire), ils ont plus de caractère.

  • Château de Parenchère, 2013.


En rouge, on peut aller sans problème vers :

  • Les Hauts de la Gaffelière 2010 (entre 7 et 12€)
  • Le Château d'Eck 2011 (12 ) 20€)


VINS BELGES

Le « champagne » belge a de beaux jours devant lui. « Le climat belge, c'est celui qui prédominait il y a 100 ans en champagne ! C'est merveilleux pour le raisin ».

  • Le Ruffus, le Scorpion, l'Entre-deux-Monts (Flandre Ouest), le Meerdael (Louvain-Everlee), le Aldeneyck...


Le clos d'Opleeuw

Un vin incroyable qui vient du Limbourg. C'est un chardonnay en fût de chêne qui ressemble à un Puligny-Montrachet. Le vigneron cultive un seul hectare, entouré de murs. Il produit 1000 à 2000 bouteilles selon les années et fournit les bons restaurants. On en trouve peu mais c'est une vraie rencontre !


© Jens de Maere