Tous les avantages de ce drôle de petit récipient qui va vous changer la vie.

« Tu n’as pas un tampon ? ». Voici une question que beaucoup de femmes se chuchotent au creux de l’oreille. La majorité d’entre elles utilisent soit des tampons soit des serviettes. Mais il existe une autre option : la coupe menstruelle. Ne faites pas une moue dégoûtée, celle-ci est un concentré d’avantages. Mais avant de les aborder, faisons plus ample connaissance avec cette alternative souvent méconnue.

La coupe menstruelle se présente sous la forme d’un petit récipient en forme d’entonnoir se terminant par une petite tige. En silicone médical, elle ne contient aucune substance nocive pour l’organisme. Elle s’achète dans les drogueries au prix moyen de 30 euros et a une durée de vie de 10 ans. Toutes les femmes peuvent l'employer - sauf en cas d’infection vaginale ou directement après une fausse couche, un accouchement car il faut attendre que le vagin et l’utérus se soient bien remis. Comme il existe plusieurs tailles, les plus jeunes peuvent aussi la mettre. Néanmoins, celles qui l’utilisent doivent être à l’aise avec leur corps.

La première insertion peut s’avérer assez délicate. Le récipient semble fort imposant par rapport à un tampon ! Beaucoup même vont se demander comment l’introduire sans se faire mal. En fait, il existe plusieurs techniques de pliage, à chacune de trouver celle qui lui sied le mieux. Généralement, il est plus aisé de la plier en forme de C. Après l’insertion, la coupelle se déplie convenablement dans le vagin et adhère aux parois comme une ventouse. Pour vérifier qu’elle est bien en place, il suffit de la tourner sur sa base. Si elle est bien mise, elle ne doit pas vous gêner et vous ne devez pas la sentir. La coupe rester en place jusqu'à douze heures d’affilée.

Ensuite, pour la retirer, il faut légèrement presser la base de la coupe avec un ou deux doigts afin de faire un appel d’air. Cette dernière étape est la moins ragoûtante. Il faut adroitement la retirer sans renverser son contenu. Voilà son seul désavantage. Certaines femmes ont peur qu’elle déborde. À cause des tampons, on imagine souvent perdre une quantité phénoménale de sang, ce qui n’est guère le cas. Le volume varie entre 5 ml et 25 ml. Pour éviter de mauvaises surprises, les personnes ayant des menstruations abondantes peuvent vider la coupe après huit heures au lieu de douze. A la fin du cycle, il faut la stériliser (en la faisant bouillir) et la conserver dans son sachet en tissu.

En plus de son côté pratique, la coupe se révèle économique, écologique et hygiénique. Avec celle-ci, dites également adieu aux mauvaises odeurs, aux infections vaginales et au besoin pressant de se changer plusieurs fois par jour. On peut aussi la porter en faisant du sport, et même en nageant.

Si vous avez des réticences ou des questions, demandez conseil à votre médecin ou à votre gynécologue.