Dans une biographie, le portrait de Diana diffère complètement de l'icône que le grand public apprécie. Selon l'auteur, elle aurait été jusqu'à menacer Camilla de mort.

Décidément, c'est la période des best-sellers qui révèlent la détresse émotionnelle des femmes publiques. Après la sortie très remarquée du livre de Valérie Trierweiler, voici qu'un autre ouvrage déchaîne les passions. Cette fois, c'est au Royaume-Uni. Il s'agit d'une biographie non-autorisée du prince Harry, histoire de fêter en grande pompe ses 30 ans. A travers ce bouquin, Penny Juror dépeint un autre visage de sa mère, Lady Diana, une image bien différente de celle qu'on connaît. De quoi secouer une fois de plus la couronne britannique...

Dans Prince Harry, frère, soldat, fils, l'auteur y décrit une Lady D « dangereuse », « paranoïaque » et « jalouse » des nounous qui s'occupaient de son fils. Penny Juror ajoute que Diana aurait même menacé de mort Camilla Parker Bowles après avoir appris sa relation avec Charles. "J'ai envoyé des gens pour vous tuer... Ils sont dehors, dans le jardin... Regardez par la fenêtre, ne les voyez-vous pas?", peut-on lire dans le livre. D'après l'auteur, la princesse de Galles imaginait qu'on complotait contre elle et elle harcelait plusieurs personnes par téléphone, dont son secrétaire privé et la nounou des enfants.

Mais, Penny Juror ne s'arrête pas en si bon chemin. Elle s'attaque au prince Harry à travers sa mère. L'écrivaine affirme que "l’homme qu’il est aujourd’hui est le résultat d’un foyer brisé et de tout ce qu’il a entendu et ressenti durant son enfance". Selon elle, Diana n'a pas réellement connu la relation mère-enfant dans sa jeunesse, la journaliste en déduit donc qu'elle ne savait pas vraiment comment s'occuper de ses fils: "Diana n'essayait pas de dissimuler ses frasques ou ses émotions à ses enfants [...] Elle se comportait davantage comme une soeur que comme une mère -parfois, les nounous avaient l'impression de devoir s'occuper de trois enfants au lieu de deux". Bref, l'annonce d'une deuxième grossesse pour Kate Middleton arrive à point, histoire de masquer un tantinet cette biographie qui obscurcit la petite vie « pas si tranquille » de la monarchie britannique.