Qui ne se souvient pas du magnifique orgasme simulé par Meg Ryan, dans le film « Quand Harry rencontre Sally » ? On en rigole mais de nombreuses femmes ont recours au même procédé dans la vie réelle... Généralement, pour faire plaisir à leur partenaire ou pour abréger un rapport jugé trop long ou peu excitant.

Selon une étude* relayée par le Huffington Post, il existe une autre raison : la gent féminine simulerait pour rendre leur propre expérience plus agréable. Les chercheurs de la Temple University et du Kenyon College ont suivi 481 femmes hétérosexuelles, âgées de 20 ans, sexuellement actives, sans être engagées dans une relation sérieuse. Celles-ci ont donné les facteurs motivant leur décision de faire semblant d’atteindre le septième ciel.

Tout d’abord, l'altruisme, autrement dit, elles simulent par égard pour leur conjoint. Ensuite, la peur et l’insécurité, soit éviter les émotions négatives associées au rapport sexuel. Puis, par ce biais, améliorer son propre plaisir. Et enfin, interrompre le coït. « Ce qui est unique dans l'étude (…) est que, pour la première fois, nous avons un nombre important de preuves montrant que la femme peut aussi simuler un orgasme pour des raisons '"égoïstes", comme, par exemple, améliorer sa propre stimulation », explique Erin Cooper, co-auteur de l'étude, au Huffington Post. En conclusion, les femmes font semblant de jouir pour rendre le rapport intime plus satisfaisant et non pour éviter quelque chose de négatif. Simuler ne veut donc pas dire que l’on a une vie sexuelle insatisfaisante.

*publiée dans le Journal of Sexual Archives.