Le pays pagan, vous connaissez ? C'est un morceau de côte granitique déchiré par la mer, omniprésente. Dans ce pays de traditions, de mystères et de bonne chère, on a trouvé un hôtel spa génial qui permet de découvrir bien-être, gastronomie et flibuste. Un vrai moment hors de tout, à conseiller hautement pour s'y ressourcer en quelques jours !


Lorsque l'on a découvert La Butte, au fond du Finistère Nord, on était déjà content de pouvoir profiter du calme du lieu, de l'ambiance entre champs, vaches et mer, de l'offre food soit bistrot soit 1 étoile entre crêpes complètes revisitées et poissons tout frais pêchés délicieusement travaillés, du spa avec piscine, hammam, jacuzzi, massages. Tout ça rassemblé en un seul endroit : un hôtel spa à l'ambiance familiale, avec une histoire bien ancrée dans les terres qui a débouché sur ce lieu qui fait du bien.


1. Une étoile au Michelin, s'il vous plaît

© Olivier Marie, Matthieu Cellard, Michel Le

En Bretagne, ce ne sont pas les produits simples qui manquent : pommes de terre, artichauts, choux-fleurs, petits pois, carottes des sables, andouille de Guéméné, agneau élevé sous la mère, beurre salé, caramel, crème fraîche épaisse et toutes sortes de variétés de poissons, d'huîtres et de crustacés. Nicolas Conraux propriétaire de La Butte et chef étoilé du restaurant du même nom prend un plaisir fou à les travailler pour présenter des assiettes gourmandes, goûteuses, saines, inventives aussi : son interprétation de la crêpe complète avec une galette posée sur une mousse offrant tous les goûts du vrai fromage, du bon jambon et de l'oeuf de poule est merveilleuse ! Il fait partie des chefs français qui montent et l'on peut apercevoir régulièrement sa baby-face sur les chaînes françaises, il adore partager ses recettes et ses tours de main !

Au restautant, mention spéciale aussi au sommelier, d'une écoute exquise, et qui conseille chaque gourmet avec justesse.


3. Une belle histoire familiale qui perdure

© Patrick Gauthey, E. Berthier

L'histoire de la Butte, c'est un roman feuilleton en pays pagan, au coeur du Léon. Un pays fort et dur, plein de légendes et d'histoires de mer, de pirates, de vikings, paganus signifiant païen en latin. 

Jeanne-Yvonne (qui trône en peinture dans la salle de restaurant) était une fille de petits agriculteurs bretons, destinée à poursuivre sur cette lancée. Mais la ferme n'étant plus assez grande pour occuper l'autre couple avec qui elle s'en occupait avec son mari et tous les enfants. Alors la maîtresse femme qu'est Jeanne-Yvonne quitte tout et avec ses économies, rachète un café ouvrier. Un changement total de vie pour cette dure à la tâche qui va faire de ce petit caboulot ouvrier une table ouverte à tous, une épicerie et une salle de banquets. Par la suite, elle va lancer des bals publics au succès retentissant sur toute la côte. 

C'est sur ces bases que son fils Hervé, va ouvrir par la suite un hôtel : il est en cuisine, sa femme s'occupe de la salle. La Butte est maitenant aux mains de sa fille Solène et de Nicolas, son époux chef cuisinier. Le couple va développer d'année en année l'établissement pour en faire un lieu reconnu dans toute la Bretagne Nord et plus loin encore ! Ils bossent comme des fous ces deux-là, lui côté cuisine, elle côté organisation et les deux sont toujours là où il faut, avec un sourire contagieux et une passion qui franchement, force l'admiration. Résultat : un hôtel 4*, un restaurant 1*, un spa et une nouvelle aile, moquette noir et design cosy permettent d'accueillir encore mieux les hôtes. Et un supplément d'âme qui fait que les clients sont des gens, pas des numéros.


2. Un espace spa zen et délassant

© Michel Le Coq

Bien manger, bien dormir et être bien, c'est la Sainte-Trinité des vacances réussies, non ? A La Butte, c'est trop facile puisqu'il y a un spa avec une piscine dont la baie vitrée donne sur la baie de Goulven (et quelques vaches). On s'offre un hammam ou un sauna et l'on se confie aux mains expertes des masseuses. Le Spa travaille avec la ligne de soins Thémaé, axée sur le thé, qui sent délicieusement bon.


4. Des vélos (électriques, ouf) et des pique-nique le midi

A Plouider, il n'y a pas grand-chose à faire : c'est mignon dans son genre breton mais tout petit ! On s'évadera vite vers la côte déchirée, Brignogan, Roscoff un peu plus loin, les plages. On pousse jusque Plouguerneau et Lilia pour la plus formidable des balades sur le chemin des douaniers avec en ligne de mire, le plus haut phare d'Europe, celui de l'île Vierge, impressionnant de hauteur et de force. La Butte propose des vélos électriques pour aller faire un pique-nique à la mer par exemple. Dans le panier, évidemment, pas de sandwiches SNCF mais des préparations maisons pleines de gourmandises.


5. Le coup de coeur : le comptoir pour manger sur le pouce bon et pas cher

© Matthieu Cellard

Et côté gourmandises, ça continue avec l'idée géniale qu'ont eu Solène et Nicolas : à côté du restaurant étoilé, ils ont ouvert une épicerie fine où l'on vient faire des emplettes : thés Mariage, produits tout frais du terroir, sardines artisanales, ... Une sortie de "Fauchon" au fin fond de la Bretagne, ça a du bon ! On y mange aussi des plats bistronomiques. Touristes comme locaux s'y retrouvent alors à l'heure de l'apéro ou pour y dîner le soir : avec un trois services pour 17,95€, Le Comptoir affiche vite complet.


6. Un service efficace et bienveillant

© Matthieu Cellard, DR

Un hôtel familial qui emploie du personnel habitant dans le village ou aux alentours, cela se ressent dans le service, c'est flagrant. Emmanuelle, à l'accueil, est d'une disponibilité rare par exemple.


7. L'impression de bout du monde, c'est ici

© Reporters

Arriver à La Butte, c'est aussi arriver dans le Finistère du Nord. Et ressentir véritablement un lieu sauvage et mystérieux, qui libère. D'un coup, soucis, réseaux sociaux et vie de tous les jours passent au second plan. Allez à Meneham, un hameau de la cité pirate de Kerlouan, tour à tour un lieu de vie de militaires, de douaniers puis de paysans-pêcheurs-goémoniers, des durs de durs, des vrais de vrais...Vous verrez comme c'est bon de sentir le vent, la force du granit des énormes pierres, le poids des traditions.


8. Un patrimoine riche et la mer omniprésente

© Matthieu Cellard, Patrick Gauthey

La cité Corsaire de Roscoff, grise et solide face à la mer, les Abers, ces langues de mer qui se faufilent dans les terres, les plages de sable blanc interrompues par des amas de rochers formant des criques, les phares, les îles, l'herbe verte et la côte déchiquetée que l'on voit partout : la Bretagne du Nord, bien différente de sa plus douce voisine du Sud, se gagne plus qu'elle ne s'offre.

On peut partir sur le chemin des enclos paroissiaux, visiter les abbayes encore chargées de mystères (Landeda, Landevennec), regarder les pêcheurs sortir leurs prises, ou aller de port en port à la découverte de la flibuste !

A voir aussi, à 40 minutes de Plouider, Brest, la ville détruite pendant la Seconde Guerre mondiale, reconstruite de béton mais qui pourtant a une âme profonde. Son port, son aquarium, ses alentours (la Grève blanche) sont autant de rendez-vous à honorer sur la journée.


9. En train, c'est vraiment facile

Depuis Bruxelles, Brest n'est pas très loin en train TGV avec changement à Paris. On peut aussi opter pour l'avion depuis Roissy-Charles-de-Gaulle. Et en voiture, c'est l'affaire d'une journée.


10. En hiver, c'est bien aussi : le climat compte parmi les plus doux de France !

© Matthieu Cellard

Ici que le temps soit au gris ou à la pluie, ça n'est pas très grave : il y a toujours quelque chose à faire et le moindre rayon de soleil qui s'offre soudain nous emplit de joie et de bien-être. Et cela arrive fréquemment, tant les micro-climats sont nombreux en bord de mer.

Durant l'hiver, les températures sont parmi les plus douces de France (et c'est moins loin que la Corse).

>> Logie Hôtel Spa La Butte, 4*. 12 Rue de la Mer, 29260 Plouider, France - www.labutte.fr