Une ruche à bourdons est-ce utile pour votre jardin ?

Monsieur et Madame Jean Poutrez, de Mons, s’intéressent beaucoup à la biodiversité et souhaiteraient savoir si une ruche à bourdons peut aider ces insectes.

Marc Knaepen
Une ruche à bourdons est-ce utile pour votre jardin ?
©adobestock

Les bourdons sont des insectes sociaux parmi les plus gros et les plus utiles de nos régions. Les espèces de bourdons se distinguent non seulement par les marques colorées de leur robe, mais aussi par des particularités écologiques.

En quoi les bourdons sont-ils intéressants ?

Les bourdons sont d’une utilité considérable pour l’agriculture, les cultures fruitières et le maraîchage. Ces insectes contribuent dans une large mesure à la pollinisation. Un bourdon butine un nombre beaucoup plus élevé de fleurs qu’une abeille et ce dans un même laps de temps. De plus, certaines espèces sont moins sensibles aux mauvaises conditions climatiques et continuent à butiner inlassablement. Malheureusement, les populations de bourdons sont en régression un peu partout.

Comment les favoriser au jardin ?

La plantation d’arbustes à floraison étalée et de plantes très nectarifères fera le bonheur des bourdons : capucines, bourraches, ancolies, sauge, mélisse… La phacélie, engrais vert bien connu, est un régal et pour les abeilles et les bourdons au moment de la floraison. Il en est de même pour les trèfles qui croissent dans la pelouse, pour le lamier blanc, la vipérine, le genêt à balais, le mélilot, le tussilage, etc. Évidemment, l’utilisation de produits phytosanitaires (insecticides…) est à proscrire.

Faut-il placer une ruche à bourdons ?

Une ruche à bourdons est-ce utile pour votre jardin ?
©adobestock

Il est possible de se procurer dans les commerces spécialisés des ruches à bourdons de surface ou à enterrer de manière à satisfaire un maximum d’espèces. La ruche à bourdons offre au nid une excellente protection contre les intempéries, les outils de tonte ou de fauchage, les risques de piétinement et les dégradations que peuvent causer leurs prédateurs naturels. Pour info, la ruche à bourdons à enterrer attirera les bourdons terrestres (Bombus terrestris) et les bourdons des jardins (Bombus hortorum). Cette ruche est reliée à la surface par un tube qui permet aux bourdons d’y accéder facilement. La période idéale pour installer une ruche à bourdons est février-mars. On choisira un emplacement abrité, au pied d’une haie ou dans une prairie fleurie abritée. On évitera par contre le plein soleil, surtout pour les ruches de surface. Il faut aussi être un peu patient parce qu’il faut parfois une ou deux années avant qu’une reine bourdon daigne s’installer dans la ruche.

Les petites bêtes du jardin:

Les grenouilles rousses ou vertes

Une ruche à bourdons est-ce utile pour votre jardin ?
©adobestock

Les batraciens regroupent les grenouilles, les crapauds, les tritons… Ces animaux sont aussi nommés amphibiens parce qu’ils sont capables de mener une double vie: dans l’eau et sur terre. La grenouille rousse, de couleur brune, rousse ou grisâtre présente une tache brune à l’arrière de l’œil. Elle a les yeux dorés et le ventre jaune. Elle a pour habitude de fréquenter les bois, les endroits humides, les bords des rivières. Elle a donc des mœurs plus terrestres qu’aquatiques sauf durant la période d’accouplement, en mars-avril.

La grenouille verte est intimement liée aux milieux aquatiques. Elle est de teinte verte ou brune à taches jaunes. Ses yeux, proéminents, sont dorés. Diurne, elle apprécie les étangs et les mares des jardins. Elle adore se prélasser au soleil, mais est toujours prête à plonger ou à happer un insecte passant près d’elle. Dès avril et jusqu’en juin, les grenouilles vertes se rassemblent et les mâles entonnent un chant très puissant, aussi bien de jour que de nuit : c’est la période de reproduction. La grenouille verte peut pondre de 2 000 à 5 000 œufs, fécondés immédiatement dans l’eau par le mâle. En octobre, elle s’enfonce dans la vase pour hiberner jusqu’au printemps. Durant cette période, son métabolisme est fortement ralenti. Les grenouilles rousses et vertes ont une durée de vie d’environ 6 ans.

La plante de la semaine:

La rose trémière

Une ruche à bourdons est-ce utile pour votre jardin ?
©adobestock

La rose trémière a connu son heure de gloire, mais elle se fait plus rare à cause d’une maladie qui la rend inesthétique, la rouille. Déjà cultivée aux Pays-Bas en 1542, cette plante bisannuelle n’a rien à voir avec les roses et fait partie de la grande famille des Malvacées, comme la guimauve. Populairement, elle est aussi appelée rose à bâton ou encore passe-rose. Pour la petite histoire, la rose trémière a été introduite en Europe par les croisés. Fleur emblématique de la Charente-Maritime, elle permet de donner de la verticalité à un massif si on la plante parmi d’autres vivaces, comme les achillées ou les grands phlox. Pouvant atteindre plus de 2 m de hauteur, elle fleurit très longtemps, de juin à fin août. Ses fleurs sont comestibles et peuvent être roses, jaunes, abricot, rouge cerise, etc. Nectarifères, les roses trémières à fleurs simples sont visitées par les abeilles, les papillons.

Pour une floraison abondante l’année suivante, il est indispensable de les semer en juin pour une mise en place au jardin au mois de septembre. Semée plus tard dans la saison, elle ne fleurit que deux ans plus tard. Les roses trémières acceptent tous les sols sauf ceux détrempés, mais demandent le soleil et un emplacement abrités des vents violents, raison pour laquelle on les adosse très souvent à un mur. Notons que la passe-rose faisait partie intégrante des jardins de curé.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Une ruche à bourdons est-ce utile pour votre jardin ?
©adobestock

Il existe de nombreuses variétés de rosiers, mais connaissez-vous les roses dites moussues (Rosa centifolia muscosa) ? Elles produisent des fleurs rondes, lourdes, nimbées d’une mousse légère, vert tendre qui sent bon la résine. Chapeau de Napoléon est la plus célèbre de toutes, pour ses boutons coiffés d’un petit heaume de verdure et ses adorables fleurs rondes d’un rose très tendre. Ce rosier est une pure merveille qu’il ne faut pas oublier au jardin. Les rosiers mousseux ont un port plus compact et font merveille dans les massifs. Cerise sur le gâteau, ils prennent de très belles couleurs d’automne. Faciles de culture, ils ne vous apporteront que de la joie. Vous pouvez encore les planter à cette période de l’année.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be