Santé : Les maladies cardiovasculaires toujours plus mortelles pour les femmes qui fument, boivent et stressent plus

Les maladies cardiovasculaires sont encore et toujours considérées comme des maladies masculines. Elles sont pourtant la 1re cause de mortalité féminine en Belgique et dans le monde !

E.W.
Santé : Les maladies cardiovasculaires toujours plus mortelles pour les femmes qui fument, boivent et stressent plus
©Shutterstock

Au niveau de la santé, beaucoup d'idées reçues sont tenaces et ne représentent pas la réalité médicales. Dans l'imaginaire collectife, on pense que le cancer du sein est une maladie uniquement féminine tandis que les maladies cardio-vasculaires sont bien davantage l'apanage des hommes. A tel point que lorsqu'une femme fait un malaise cardiaque, quel qu'il soit, on pense avant tout à une crise d'angoisse !

Et pourtant, il faut le savoir, les maladies cardio-vasculaires (qui sont à 80% liées à l'hygiène de vie come l'activité physique, l'alimentation, le tabagisme, le stress) sont la première cause de mortalité des femmes : en Belgique, 31% des décès de femmes sont dus aux maladies cardiovasculaires. C'est plus que le cancer du sein ! D'ailleurs, sur les 15 dernières années, le pourcentage de femmes de moins de 50 ans victimes d’un infarctus a triplé...

Un coeur plus petit, des artères plus fines

Comment cela s'explique-t-il ? Un coeur est un coeur pourtant, son fonctionnement est identique chez tout être humain. Le coeur est une pompe qui permet au sang de parcourir notre corps dans nos artères et nos veines. Sauf que chez la femme, il existe des spécificités.

D'abord, le coeur des femmes est anatomiquement plus petit et les artères plus fines, elles se bouchent donc plus facilement ce qui les rend plus sensibles à des facteurs de risques comme le cholestérol, le stress, le tabac, la sédentarité, le diabète et l'hypertension.

Les femmes fument et boivent davantage

Les oestrogènes naturels produits par les femmes avant la ménopause ont un effet protecteur, ce qui permettait à celles-ci de "gagner" en moyenne 10 années avant d'être confrontées aux maladies du coeur. Or, les mentalités et les modes de vie ont changé, par exemple, les femmes fument de plus en plus tôt, sont plus sédentaires et sont constamment confrontées au stress pour la plupart. Et ce sans compter une alimentation de moins en moins équilibrée et une consommation d'alcool en augmentation chaque année.

Enfin, attention à la contraception avec des hormones de synthèse (la majorité des pilules, l’anneau vaginal et les patchs cutanés) : elles ont un effet coagulant sur le sang qui devient moins liquide, ce qui augmente le risque de caillots. Les fumeuses doivent absolument éviter ce genre de contraception : chez les femmes de plus de 35 ans, l’association d’une contraception contenant un œstrogène de synthèse (pilule, patch cutané, anneau vaginal…) avec le tabac multiplie par 30 le risque d’infarctus !

A quoi faire attention quand on se sent mal ?

Chez la femme, les symptômes d’accidents cardiovasculaires (comme par exemple, pour la crise cardiaque) peuvent être moins typiques ou moins inquiétants que chez l'homme. or, les conséquences sont tout aussi dangereuses !

Toutes les femmes doivent faire attention à des symptômes d’essoufflement ; des symptômes de fatigue extrême (étourdissements, sueurs) ; des symptômes aux airs de problèmes digestifs (nausées, vomissements, douleurs dans l’estomac).

Plus d'infos sur https://liguecardioliga.be/maladies-cardiovasculaires-chez-les-femmes/

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be