Boostez la confiance de votre enfant avec la méthode du super-héros

Une technique imparable en 5 étapes pour apprendre à vos enfants à réagir aux moqueries.

L.V.
Boostez la confiance de votre enfant avec la méthode du super-héros

L'heure de la rentrée des classes approche à grands pas. Et si certains enfants se réjouissent de pouvoir préparer leurs cartables et retrouver la cour de récréation, d'autres redoutent de revoir leurs camarades de classe, qui ne manqueront pas de se moquer du contenu de leur boîte à tartines ou de les taquiner sur leur orthographe. En tant que parent, il est parfois difficile de trouver les mots justes, de rassurer son enfant après une dispute avec un copain ou une copine. "Quand on sent notre enfant en souffrance à cause d'autres enfants", explique Laurie Gozlan, auteure de livres pour enfants et créatrice du compte Instagram "Petit Deviendra Grand", "notre premier réflexe est de vouloir le défendre et le protéger à tout prix. Ce réflexe est quasiment animal, instinctif. Si on pouvait mettre notre enfant dans un nuage de coton pour le restant de ses jours, on le ferait volontiers." Mais, passer un savon au garnement qui s'est moqué de notre tout-petit ou reprocher à ses parents un cruel manque d'éducation, n'est évidemment pas la solution. "Ce qui compte vraiment à cet instant", poursuit Laurie Gozlan, "c'est d'apprendre à notre enfant à réagir aux moqueries, critiques et insultes. Ce qui compte, c'est de l'aider à porter un regard différent sur les remarques des autres." Pour y arriver, et ainsi booster sa confiance en lui, l'auteure a imaginé une technique imparable : la méthode du super-héros.

Les cinq étapes

Imaginez la situation suivante : votre enfant rentre de l’école ronchon parce qu’un camarade de classe s’est moqué de lui, parce qu’on l’embête fréquemment dans la cour de récréation. Commencez par écouter le récit de votre enfant, laissez-le vous parler de ce qu’il s’est passé et demandez-lui de vous fournir le plus de détails possible. Si, après qu’il se soit confié, vous estimez qu’il s’agit d’un problème plus profond que vous ne vous sentez pas à même de régler seul, faites appel à l’aide d’un professionnel. Par contre, si ces chamailleries, bien que régulières, vous semblent "classiques" et propres à un enfant de son âge, vous pourrez appliquer la méthode du super-héros qui se décline en cinq étapes.

1. Une personne qu’il admire

La première étape consiste à demander à votre enfant de vous parler d'une personne qu'il admire. "Une personne qu'il considère comme hyper fort, hyper cool, hyper intelligente. Une personne qui s'en sortirait dans toute situation", explique Laurie Gozlan. S'il sèche, aidez votre enfant à désigner une personne légitime. "Cela peut être un membre de la famille, une personnalité connue, un personnage de fiction. Peu importe !"

2. Pourquoi l’admire-t-il ?

"Demandez ensuite à votre enfant de vous dire avec précision ce qu'il admire chez cette personne", ajoute l'auteure. Pour l'aider, vous pouvez lui poser des questions. "Est-ce son physique ? Son charisme ? Sa gentillesse ? Ses pouvoirs ? Son intelligence ?"

3. Des points communs

Invitez ensuite votre enfant à se trouver des points communs avec cette personne. "Dites-lui que bien souvent, quand on admire quelqu'un, c'est qu'on sent chez nous un potentiel qui se rapproche de celui de cette personne mais qui n'est pas encore exploité. S'il a du mal à trouver des points communs, aidez-le jusqu'à ce qu'il soit convaincu."

4. Et cette personne, est-il possible qu’on l’ait elle aussi embêtée dans sa vie ?

Posez-la question à votre enfant et aidez-le dans sa réflexion. "Dites-lui que les personnes exceptionnelles sont celles qui transforment les critiques, celles qui passent outre quand il le faut, qui savent les prendre en compte quand elles sont constructives, et les utiliser pour grandir, grandir et encore grandir. Si une personne est exceptionnelle, c'est qu'à un moment donné elle a été critiquée car une personne de cette qualité ne laisse jamais indifférent."

5. Comment aurait-elle réagi à sa place ?

Enfin, la dernière étape consiste à demander à votre enfant comment il pense que la personne qu'il admire aurait réagi si l'un de ses camarades de classe s'était moqué d'elle. Encore une fois, aidez-le à stimuler son imagination en lui présentant différents scénarios. "Et rappelez-lui que tout ça n'est que le signe d'un potentiel énorme chez lui, qui le rapproche d'autant plus de cette personne qu'il admire tant. Mais que tout potentiel doit se travailler, mûrir, se peaufiner."

À suivre sur Instagram via @_petit_deviendra_grand_v

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be