A la découverte de la rive allemande du Lac de Constance, au charme discret et méconnu

Un bain de culture et de nature.

Li.B.
A la découverte de la rive allemande du Lac de Constance, au charme discret et méconnu
C’est une vue à couper le souffle. Au loin, on aperçoit le sommet des montagnes des Alpes du Nord encore légèrement enneigé en ce début juillet. À gauche, des vignes à flanc de coteaux. À droite, la ville basse de Meersburg. Et devant nous, l’eau du lac de Constance aussi bleue que la Méditerranée, aussi lisse qu’un miroir. Point de foule, point de bousculade, point de bruit de voiture sur la terrasse du “Nouveau...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité