La nouvelle vie des ours Paddington offerts lors du décès d’Elizabeth II

Régine Salens
La nouvelle vie des ours Paddington offerts lors du décès d’Elizabeth II
©AP

Pour son Jubilé de platine en juin dernier, la reine Elizabeth qui était toujours en bonne forme et vive d’esprit, avait accepté de récidiver pour une saynète comme elle l’avait fait avec Daniel Craig "James Bond" en 2012 pour les jeux olympiques d’été de Londres. Cette fois, son partenaire n’était autre que l’ours Paddington, célèbre dans la littérature enfantine anglo-saxone.

Créé en 1958 par l’écrivain Michael Bond, Paddington est un ours né au Pérou qui débarque dans la capitale britannique où il est hébergé par la famille Brown. Vêtu d’un duffel-coat, d’un chapeau et parfois de bottes, il raffole de marmelade et n’est jamais en reste d’une maladresse. La petite vidéo avec Elizabeth II est passée à la postérité, faisant rire aux larmes les membres du clan Windsor lors de sa diffusion sur écran géant face à Buckingham.

À la mort de la souveraine, la population s’est empressée de venir déposer des messages, des fleurs, des bougies ou encore des photos devant les grilles des différentes résidences royales. Parmi tous ces hommages, on retrouvait, en grand nombre, des ours en peluche et surtout des Paddington.

La période de deuil terminée, les responsables des parcs royaux aidés de bénévoles ont récolté tous ces ours pour leur rendre belle allure. Dans un film diffusé par la Cour, on voit les oursons en route vers un nettoyage en machine à laver puis un retour à Buckingham et Clarence House, la résidence londonienne actuelle du roi Charles III.

Au Danemark, à chaque période de fêtes de fin d’année, la reine Margrethe s’implique personnellement dans l’équivalent d’un calendrier de l’Avent avec chaque jour sur les réseaux sociaux de la Cour les aventures de petits elfes se promenant dans les différents palais puis effectuant un périple à travers les différentes régions du royaume. Une mise en scène très sympathique et ludique qui rencontre toujours un grand succès.

À la Cour royale d’Angleterre, on a donc marché dans ces mêmes pas. Des photos ont été diffusées des ours découvrant les recoins de Buckingham ou s’attardant dans la bibliothèque de Clarence House, dévalant le grand escalier d’honneur ou se reposant confortablement dans un canapé. À l’initiative de la reine Camilla, les ours l’ont accompagnée à un pique-nique cette semaine au cours duquel ils étaient très impatiemment attendus par les enfants de la fondation Barnado’s qui vient en soutien aux familles en situation de précarité sociale.

Une nouvelle vie certes loin des lambris du palais mais une nouvelle vie dans des foyers accueillants pour les ours de Sa Majesté. Une belle histoire comme on les aime.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be