Des applis pour remplacer le kiné

Prescrire des exercices d’étirement et de renforcement musculaire adaptés est au cœur du travail des kinés. Des applis proposent désormais le même type de programmes sans se rendre en cabinet.

Laura Chatelain
Fitness,Training,Online,,Senior,Woman,At,Home,With,Laptop.
©Shutterstock

Elles aident à devenir autonome

"La moitié des patients qui viennent en cabinet pour des douleurs articulaires et musculaires peuvent faire les exercices seuls si l'appli les décrit bien ", dit Florian Patalagoïty, masseur-kinésithérapeute ostéopathe.

Elles permettent de rester motivé

"Le fait d'être guidé par des vidéos et de recevoir un programme personnalisé augmente les chances de vraiment faire les exercices, surtout si l'appli est bien pensée et ludique ", estime le kinésithérapeute.

Dans quels cas y recourir ?

En prévention, si on a un travail sédentaire, pour éviter les maux de dos notamment. Dès que l’on se sent gêné ou limité par des douleurs musculaires ou articulaires. En relais des séances effectuées avec un kiné, pour continuer la rééducation chez soi. Lorsque l’on vit dans une région où il y a plusieurs semaines d’attente avant de pouvoir obtenir un rendez-vous chez le kinésithérapeute. Après la prescription d’un médecin pour de l’exercice physique.

Pour quelles douleurs ?

En cas de lombalgie, d'arthrose, de cervicalgie ou de tendinite. "Mais certains patients ont besoin d'être massés par le kiné pour drainer, assouplir et relâcher les tensions… ", nuance Florian Patalagoïty. C'est le cas après un traumatisme, une chirurgie ou si une articulation est très enflée. Prudence quand un nerf est touché (sciatique), car on peut aggraver la douleur : mieux vaut consulter.

Les précautions à prendre

Respecter la progression des exercices, les faire dans l’ordre et ne pas sauter d’étapes. Arrêter et consulter si les douleurs s’aggravent. On ne doit pas avoir mal au repos.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be