Le plaisir sexuel en 2023 passera par de nouveaux fantasmes et des sextoys de plus en plus intelligents: voici les grandes tendances de l'année

Cinq grandes tendances vont venir chambouler, réveiller, titiller la sexualité, celle du couple, du plaisir féminin ou des explorations en solo.

Parmi les 5 tendances sexo pour 2023, l'échange et la complicité dans le couple notamment ont toute leur place.
Parmi les 5 tendances sexo pour 2023, l'échange et la complicité dans le couple notamment ont toute leur place. ©Copyright (c) 2017 4 PM production/Shutterstock. No use without permission.

A l’image des secteurs de l’environnement durable, de la mode, des smartphones ou de la domotique, la sextech est en plein développement. La crise du Covid a même boosté considérablement les ventes des multiples sociétés qui se disputent le marché. Et la sexualité côté plaisir, jeux et jouets prend peu à peu une place dans le couple comme en solo.

Chez Lovehoney, qui est l’un des leaders mondiaux de l’industrie du bien-être sexuel et de produits intimes premium pour tous, on en cesse d’être à l’affût des tendances, après avoir lancé une petite révolution au féminin en 2014 avec la technologie de plaisir grâce à des ondes d’air pulsé, incarné par le Womanizer. “La recherche et l’innovation sont un pilier clé pour créer les meilleurs produits de bien-être sexuel. Nous suivons de près les tendances actuelles, les résultats des études et les dernières innovations techniques. Nous avons identifié cinq sujets qui affectent actuellement l’industrie du bien-être sexuel et que nous prévoyons de devenir encore plus importantes cette année”, explique Sarah Moglia, Responsable Innovation chez Lovehoney Group.

L’instant “iiiiiiiiih”. A la surstimulation des images, des sons, des interactions sociales est inévitable mais source de stress répond heureusement un domaine également en croissance : celui du développement personnel, du retour à soi, à la simplicité, aux livres, à la santé mental, au bien-être corporel, bref : la pleine conscience. Dans la sexualité, c’est pareil. l'idée simpliste que “la jouissance de l’homme est l’objectif et la fin du rapport” en prend un coup dans l’aile. Le sexe n'est plus incarné par l'orgasme masculin. Le plaisir en conscience s’ouvre à tous avec un développement toujours plus grand de la masturbation seul ou avec partenaire(s) et jouets efficaces mais surtout inspirants !

> En pratique : le nouveau jouet OG, le premier produit de bien-être sexuel qui cible la zone G des femmes combinant vibrations et cette fameuse technologie à air pulsé.

Nouveauté sexo: le point G aura droit aussi à la technologie pulsée

La tchatche et le partage. L’intimité s’ouvre pour partager ses expériences, ses questionnements, ses peurs, ses connaissances. L’ombre et l’omerta qui ont recouvert le sexe féminin et partant toute la sexualité des femmes, s’éloignent résolument. Les jeunes générations poussent naturellement dans ce sens avec curiosité et bien plus de confiance en elles.

> En pratique : L’enquête mondiale de Lovehoney Group a montré que lors de l’apprentissage de la masturbation, Internet en tant que source d’information (39 %) joue un rôle tout aussi important que l’essai (41 %) pour les jeunes de 18 à 24 ans. En posant la même question aux personnes âgées de 35 ans et plus, la majorité n’a appris l’amour de soi qu’en l’essayant (53 %), ou en en parlant à ses amis et à sa famille (26 %). Les chaussettes s’ornent de vulves et le clitoris s’affiche en mauve sur les murs des villes. Les jeunes s’intéressent bien plus au plaisir de l’autre (quel qu’il soit) qu’au leur.

Sextaverse. Eh oui, en 2023, le sexe a déjà fait quelques pas dans le metaverse. Les sextoys deviennent plus intelligents : certains offrent une connectivité via des applications, d’autres sont équipés d’une fonction de chauffage ou peuvent adapter automatiquement les modes de vibration à la musique. En 2023, on devrait voir les premières nouveautés qui proviennent du rapporchement du numérique et de l’analogique comme la réalité augmentée, la réalité mixte, la réalité virtuelle et l’intelligence artificielle.

> En pratique : un magasin éphémère a été ouvert dans Decentraland dans le metaverse, pour offrir un lieu anonyme où les gens peuvent explorer des produits de bien-être sexuel et du contenu autour de la sexualité. Pendant deux semaines, le pop-up store Lovehoney a été ouvert 24h/24 et 7j/7 et a accueilli des clients du monde entier.

Ce à quoi pensent vraiment les femmes lorsqu’elles font l’amour: des confessions intimes et puissantes

Emotions et fantasmes. Le slow sex découle de tout ce qui précède. Pour tester, faire monter le désir, se découvrir ensemble ou seul, il faut prendre le temps. Le slow sex a le vent en poupe. Et les fantasmes ne restent plus tous cachés au fond des cerveaux : on en parle !

> En pratique : l’application de rencontres sexuellement positives Feeld qui facilite la communication des préférences et des intérêts sexuels dès le départ. Les fans de bondage peuvent trouver des partenaires partageant les mêmes idées sur FET.

Anal bomb. On parle sexe bien plus ouvertement mais un sujet reste encore un peu sous le manteau. C’est le plaisir anal. Un tabou qui se déconstruit peu à peu avec une croissance en flèche des sextoys à usage interne pour femmes et hommes. La zone érogène pour les hommes qu’est la prostate (longtemps confinée à l’univers gay) gagne en intérêt mainstream. Les pros du secteur expliquent qu’atteindre un orgasme prostatique est une véritable expérience intense. Le plaisir féminin n’y coupe pas non plus. Le secret ici étant d’être en connexion avec soi, en confiance avec l’autre et dans l’abandon de la performance.

En pratique : l’étude mondiale du groupe montre que quatre hommes sur cinq n’avaient jamais entendu parler de la prostate en tant que zone érogène. Pourtant, 34 % des hommes interrogés en sont conscients, mais n’ont jamais essayé de la stimuler. De plus, l’étude a révélé que 35 % des hommes ont essayé le sexe anal et aiment ça.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be