Cette grande cité portuaire de l’Atlantique a pris, depuis quelques années, un virage vers le tourisme. Une destination à mille facettes.

Nantes est une ville au riche passé, dont la situation sur l’océan Atlantique en face du Nouveau Monde a assuré la prospérité. Très industrielle, la cité vibrait au rythme de l’activité portuaire, des chantiers navals mais aussi d’entreprises emblématiques comme la Biscuiterie Nantaise (les fameux BN du goûter de jadis). 

Mais, aujourd’hui, Nantes souhaite se faire une place dans le secteur du tourisme. Devenir une destination de minitrip comme l’ont très bien réussi Bordeaux, Lyon ou Toulouse. Pour cela, la ville longtemps dirigée par l’ancien Premier ministre Jean-Marc Ayrault a joué la carte de l’originalité. 

Faute de disposer de monuments exceptionnels ou de paysages à couper le souffle, elle a misé sur des initiatives modernes, attractives, accessibles à tous. C’est le cas des Machines de l’Île. Installées sur le site des anciens chantiers navals, ces machines sont des structures mécaniques monumentales ouvertes au public. En 2016, elles ont fêté leur dixième année d’exploitation. Il s’agit de créatures, réelles ou imaginaires, qui s’animent sous la supervision de techniciens, et peuvent embarquer des passagers. Ainsi, l’Élé- phant, véritable architecture en mouvement, qui est capable de prendre 50 passagers à son bord. La visite de la galerie des machines est rythmée par les interventions des machinistes qui expliquent au public l’histoire du projet et le fonctionnement de ces étranges créatures. Cet été, ce lieu insolite a même accueilli la famille royale belge, en voyage privé. 

Non loin de là, en bord de Loire, face au Musée Jules Verne, un Nantais célèbre, le carrousel des Monstres Marins est une superposition de trois manèges où tournent 35 créatures qui témoignent de la richesse de l’imaginaire lié à la mer. Un autre concept mériterait presque à lui seul le voyage à Nantes. Il s’agit du Parcours estuaire. On sait que Nantes se situe à l’inté rieur des terres, relié à l’Atlantique par la Loire. Estuaire est une aventure artistique qui présente une trentaine d’œuvres disséminées sur les 60 km du fleuve. Certaines créations ne durent que le temps de l’événement. D’autres sont installées définitivement. Le parcours qui les relie entre elles permet au visiteur de découvrir le site remarquable de l’estuaire, entre réserves naturelles et bâtiments industriels à travers un dédale de petites routes. 

De retour à Nantes, il y a encore bien des choses à voir. Si la ville a connu sa richesse grâce à la mer, ce ne fut pas toujours une page d’histoire reluisante. C’est de Nantes que partaient les navires de traite négrière. Un Mémorial de l’abolition de l’esclavage marque de manière solennelle le rapport de Nantes à son passé tout en rendant hommage à ceux qui ont lutté – et luttent encore – contre l’esclavage dans le monde. Sur 7.000 m2 en bord de Loire, l’esplanade végétalisée invite à découvrir, sous les pas du visiteur, 2.000 plaques de verre. La majeure partie rappelle les noms des navires et les dates de départ des expéditions négrières nantaises. Pour alterner avec une note plus paisible, on fera un détour par le Jardin des plantes, un écrin de 7 hectares de verdure en plein centre-ville réunissant 10.000 espèces vivantes. Ici aussi, l’ouverture de Nantes aux pays lointains lui a permis d’introduire les espè- ces les plus rares. Ce haut-lieu du tourisme nantais très fréquenté à la belle saison est une référence dans le monde entier. Outre les curiosités à ne pas manquer, comme le château des Ducs de Bretagne (voir ci-contre), on citera une offre culturelle très variée et un grand nombre de bonnes tables accessibles à tous les budgets. Bon voyage à Nantes !

LE CHÂTEAU DES DUCS DE BRETAGNE

© D.R

Construit par François II, dernier duc de Bretagne, puis par sa fille Anne, deux fois reine de France, lechâteau abrite un palais résidentiel aux façades raffinées. Après une restauration de grande envergure, le château accueille un musée d’histoire à la scénographie très contemporaine. La visite du musée dresse un portrait de la ville depuis ses origines jusqu’à la métropole d’aujourd’hui en rappelant entre autres les souffrances de la ville sous les bombardements de 1943-44.

LE MUSCADET

S’il est un vin aussi connu que parfois décrié, c’est le muscadet, produit emblématique de la région nantaise. Il y a heureusement de nombreux producteurs comme le Domaine Pierre Luneau-Papin à avoir réussi le pari de la qualité en passant à la culture biologique : “Faire des vins de lumière” est son objectif. Selon Marie Chartier, l’exploitante du domaine, quand il fait l’objet de soins attentifs, le muscadet est tout simplement “le meilleur rapport qualité-prix du monde”. Un parcours Le voyage dans le vignoble permet de mieux connaître ce vin si rafraîchissant, à travers onze étapes alternant paysages et visites, que ce soit à pied, à vélo ou sur l’eau.

LE VOYAGE À NANTES

© D.R

Le Voyage à Nantes est un parcours urbain à découvrir toute l’année qui relie le Lieu unique à la pointe Ouest de l’île de Nantes. Il faut suivre la ligne verte tracée au sol et se laisser balader depuis une oeuvre d’art à un élément remarquable du patrimoine, aussi bien des incontournables de la destination que des trésors méconnus. Une idée tonique et originale pour récolter un maximum de souvenirs en quelques heures de temps.

LE MARCHÉ DE TALENSAC

Comme toute grande ville française, Nantes dispose d’un vaste marché couvert situé à Talensac, ouvert tous les jours de l’année sauf les lundis non fériés. Ses étals de fruits de mer et de poisson sont particulièrement réputés. La région nantaise offre d’ailleurs une multitude de produits frais fort appétissants. Les gourmands se procureront le guide des Tables de Nantes qui répertorie toutes les bonnes adresses.

LE PASSAGE POMMERAYE

© D.R

Trait d’union entre le quartier culturel Graslin et le quartier du commerce, le Passage Pommeraye est l’un des plus beaux passages couverts d’Europe. Sous la grande verrière se succèdent une multitude de commerces de qualité qui vous permettent de ne pas repartir de votre voyage à Nantes les mains vides. Pour se déplacer en ville, il est conseillé de se procurer un Pass Nantes donnant accès à tout le réseau de transports publics ainsi qu’à plusieurs musées et sites.