Avec la période de nidification qui débute, les oisillons et jeunes mammifères commencent à pointer leurs becs et museaux. Certains animaux peuvent sembler abandonnés par leurs parents mais la découverte d’un jeune animal loin de ses parents ne signifie pas forcément qu’il est en détresse.

Sur son site internet, la Ligue royale pour la protetion des oiseaux prodigue des conseils à appliquer en cas de rencontre inopinée. l’association recommande de commencer par observer l’environnement pour déterminer si l’animal est réellement à l’abandon. “Un juvénile tombé du nid n’est pas forcément perdu ou à l’abandon. Certaines espèces quittent le nid très tôt pour continuer leur croissance à proximité de celui-ci. Avant de saisir un animal, nous conseillons d’observer si les parents se trouvent dans les parages et si l’endroit n’est pas trop exposé à la prédation”, indique l’association.

Si les parents se trouvent dans les parages, il suffit de déposer l’oisillon dans un buisson dense ou sur une branche.

Les oiseaux peuvent être manipulés, contrairement aux mammifères, qui sont sensibles à l’odeur humaine. Il faut donc veiller à éviter toute manipulation inutile qui pourrait conduire les parents à abandonner leur petit.

SI l’animal est blessé ou infesté de parasites, le meilleur réflexe consiste à l’amener dans le centre de revalidation pour faune sauvage le plus proche. “En attendant, il ne faut surtout pas les forcer à boire ou à manger. Il est préférable de laisser les soigneurs s’en occuper afin d’éviter toute complication voire la mort de l’animal”, explique Nadège Pineau, responsable du seul centre bruxellois de protection de la faune sauvage.