Le besoin d’évasion, après ce confinement, a éclaté le 5 mai dernier, au moment de la distribution des 25 000 pass VisitWallonia donnant accès à 700 musées, parcs d’attractions, hébergements et sites participant à l’action censée booster la reprise du tourisme au sud du pays. Reste à utiliser ces 80 € qu’un tel pass octroie : d’un coup ou en diverses occasions ?

On a eu l’occasion d’évoquer les différents événements autour du bicentenaire de la mort de Napoléon. L’exposition sur la naissance de la légende au Mémorial Waterloo 1815, inaugurée le 5 mai, est passionnante et éclairante sur ces années d’exil dans un coin particulièrement inhospitalier de cette île de Sainte-Hélène, balayée par les vents et très humide, où lui et ses proches s’employèrent, à justifier son action passée et à se forger une posture pour l’Histoire.

Le pass VisitWallonia étant synonyme d’évasion, pourquoi ne pas embarquer pour un voyage. Oh ! dans ce cas-ci, il ne vous emmènera pas sur les rives du Bosphore à bord de l’Orient Express ou à Vladivostok à bord du Transsibérien mais grâce au Chemin de Fer des 3 Vallées, à Mariembourg et Treignes, il vous permettra de découvrir la vallée du Viroin et de superbes villages comme Rhisnes, Olloy et Vierves-sur-Viroin, Dourbes ou Treignes, le village des musées. Les week-ends et jours fériés (plus les mardis et jeudis de juillet et août) les différents voyages s’effectuent soit en autorail, soit tractés par une loco diesel soit, mieux encore, par une loco à vapeur. Et la région avoisinante, la Calestienne, ne manque pas d’atouts naturels exceptionnels, comme le Fondry des Chiens d’une part, ou l’ensemble géologique formé par la Roche à Lomme et la Montagne-aux-Buis d’autre part. Des sites qui proposent une flore tout à fait particulière qui attire aussi une faune originale. Le musée du chemin de fer, à Treignes, est un must pour tous les passionnés du rail.

Pour l’attraction suivante, on reste dans la province de Namur et carrément sur les hauteurs de son chef-lieu qui vient d’inaugurer son nouveau funiculaire. À cette occasion, le Comité Animation Citadelle a mis sur pied une exposition en plein air (à voir jusqu’au 31 août) intitulée “Accès à la Citadelle” qui rappelle, par l’image, comment, depuis la démilitarisation du lieu en 1891, les visiteurs qui se rendaient au stade des jeux, au parc, au théâtre ou à l’hôtel, notamment, ont pu prendre de la hauteur sans user leurs souliers : funiculaire dès 1898, tram dès 1901 et le premier téléphérique en 1957.

Troisième moyen de transport, et symbole bien particulier d’évasion proposé d’abord aux Allemands dans le contexte du IIIe Reich, la Coccinelle VW s’expose au Malmundarium, à Malmedy, depuis mardi dernier, et jusqu’au 20 février 2022. Née sous le régime nazi, elle connaîtra un succès phénoménal dès l’après-guerre. Avec plus de 21 millions de voitures vendues en 64 ans et 3 mois, la Cox, comme disent les Anglais, aura été la voiture la plus vendue au monde, un record qui n’est sans doute par près de tomber.

L’évasion par la pensée et la photographie, c’est ce que propose l’abbaye de Villers-la-Ville en accueillant une série d’images grand format signées par le moine et philosophe bouddhiste Matthieu Ricard qui vous emmène découvrir la beauté de la nature, aux quatre coins du monde : de la Patagonie à la Corée du Sud en passant par le Yukon, l’Islande, le Népal, les États-Unis et le Tibet.

La beauté de la nature, les reporters du National Geographic l’ont captée depuis plus d’un siècle. L’abbaye de Stavelot consacre encore quelques jours, jusqu’au 24 mai, à l’hommage à cette grande revue.

Voilà quelques idées de visite à effectuer grâce au pass VisitWallonia. N’oubliez pas d’y faire un tour pour trouver l’un ou l’autre hébergement dans la région que vous voulez visiter.