D'après le Journal du Dimanche, l'établissement public en charge du site aurait lancé un appel d'offre. Le groupe français AccorHotels se serait porté acquéreur.

L'établissement hôtelier s'étendrait sur 2800m², au sein même des constructions historiques du Grand Contrôle, du Petit Contrôle et dans le Pavillon des premières cent marches. Ces trois bâtiments situés dans le sud du parc ont été édifiés en 1680. Depuis 2008, ils sont laissés à l'abandon et nécessitent de nombreux et coûteux travaux.

Pour rénover la toiture et les murs il faudra compter entre 4 et 7 millions d'euros. Une somme à laquelle il faudra rajouter le montant colossal des travaux à réaliser en intérieur pour y installer un hôtel de luxe.

L'objectif pour le château est de gagner de l'argent supplémentaire pour veiller à son entretien. Les subventions de l'État ont en effet été considérablement réduites. Elles sont passées de 47,4 millions d'euros en 2013 à 40,5 millions en 2015, et ce malgré la constance du nombre de visiteurs annuels qui dépasse les 7 millions.

Les candidats à l'appel d'offre ont jusqu'au 14 septembre pour présenter un dossier. La concession, lorsqu'elle sera décidée, sera accordée pour 60 ans.