Merveilles du monde

© D.R.

Le jeu “initial”, 7 Wonders, proposait de se plonger dans l’Antiquité et ses merveilles en les reconstruisant via un jeu de cartes et de stratégie. Cette version “Architects” s’en inspire, évidemment, mais elle est nettement plus simple à jouer et donc plus facilement accessible aux enfants, dès 8 ans. À chaque tour de jeu, on choisit une carte parmi trois qui nous sont proposées. Le but : construire une merveille si grandiose qu’elle traversera l’Histoire. Ces cartes représentent des personnages, lesquels vous aideront dans votre labeur, notamment à accumuler des ressources qui serviront, elles, à entamer la construction. Ludique mais aussi instructif, 7 Wonders Architects fait la lumière sur des découvertes scientifiques. Et on peut même livrer bataille à son voisin. Un jeu complet, donc.

7 Wonders Architects (Repos production), 8 ans et +, 2 à 7 joueurs, 25 minutes, 40 €

Nicodemus Gideon prend sa retraite

© D.R.

Un mot, d’abord, sur le design et les illustrations de ce jeu : ils sont tout bonnement épatants. Destiné aux “joueurs avertis” – comprenez ceux que lire une notice explicative ne rebute pas et qui sont habitués à ce genre de jeu de blocage – Nicodemus s’inscrit dans l’univers d’Imaginarium, mais en version due (puisqu’on ne peut y jouer qu’à deux). Le principe a l’air simple, mais il fera appel à tous vos talents de stratège, au long d’une partie qui va, forcément, monter en tension. Puisque Nicodemus Gideon prend sa retraite, les assistants intéressés par son poste (vous, donc) s’affrontent face aux drôles de machines. Chaque tour de jeu offre deux possibilités : jouer une machine pour gagner des sous, des ressources ou bénéficier de son effet OU prendre une machine et la réparer pour gagner des points et valider des objectifs.

Nicodemus (Bombyx), 14 ans et +, 2 joueurs, 30 à 60 minutes, +/- 25 €

Vive la Belgique

© D.R.

Doit-on encore présenter le Dobble ? Il a déjà été décliné de bien des manières (notamment une chouette version Harry Potter) et le voici qui s’invite en Belgique. Avec des images propres à notre plat pays – la gaufre, Manneken Pis, l’Atomium, etc. – il s’impose comme le jeu des familles par excellence, faisant appel à la capacité d’observation et la rapidité de réaction. Il y a cinq manières d’y jouer (La Tour infernale, le Cadeau empoisonné, le Puits, la Patate chaude et le “Attrapez-les tous !”), soit en se défaussant de ses cartes, soit en les accumulant. Le plaisir, lui, est toujours le même.

Dobble Belgium (Zygomatic), 6 ans et +, 2 à 8 joueurs, 15 à 30 minutes, 15 €

Tous au marché

© D.R.

Vous avez toujours voulu jouer au marchand (ou à la marchande), vous rêvez d’un étal sur le marché bio ? Dice Farm vous propose de vous plonger dans la production de vos propres fruits, légumes, etc. et de développer votre ferme, avant d’aller vendre le produit de votre labeur. Évidemment pour attirer le chaland – et lui faire délier les cordons de la bourse, car votre intérêt est de gagner des picaillons ! – il faut que votre stand soit le plus attractif possible. Votre job sera donc, aussi, de l’améliorer. La boîte contient trois modules différents et offre donc beaucoup de rejouabilité. Une fois le niveau de base bien acquis, vous pourrez vous amuser à mélanger tout ça !

Dice Farm (Matagot), 8 ans et +, 2 à 4 joueurs, 30 à 60 minutes, +/- 35 €