Après avoir subi par 3 fois cette douloureuse épreuve, le fondateur de Facebook incite les gens à oser évoquer leur vécu en la matière.

Mark Zuckerberg a annoncé sur Facebook que sa femme et lui attendaient une petite fille. Il a profité de l'annonce de cet heureux événement pour briser un tabou qui touche une femme sur quatre : les fausses couches.

« Nous voulons commencer par partager une expérience. Cela fait plusieurs années que nous essayons d'avoir un enfant et nous sommes passés par trois fausses couches. Quand vous apprenez que vous allez avoir un enfant, vous êtes plein d'espoir. Vous commencez à imaginer la personne qu'il va devenir et à nourrir des rêves pour son avenir. Vous commencez à faire des projets, et soudain, il n'y a plus rien. C'est une expérience solitaire. La plupart des gens ne parlent pas des fausses couches car ils craignent que leurs problèmes les éloignent ou rejaillissent sur eux, comme s'ils étaient défectueux ou coupables de cette situation, d'une manière ou d'autre . Alors ils luttent seuls», écrit-il.



En effet, peu de couples parlent ouvertement de cette épreuve douloureuse. Bien que fréquente, celle-ci est souvent banalisée et minimisée par la société, au détriment du ressenti de ceux l’ayant subie. 

«Dans le monde ouvert et connecté d'aujourd'hui, discuter de ces questions ne nous éloigne pas ; cela nous rassemble. Cela crée la compréhension et la tolérance, et cela nous donne de l'espoir. Lorsque nous avons commencé à en parler à nos amis, nous avons réalisé que cela arrivait souvent, que beaucoup de gens avaient des problèmes similaires et presque tous avaient ensuite des enfants en bonne santé. Nous espérons que partager notre expérience vous donnera le même espoir et aidera plus de gens à vouloir aussi partager leurs histoires », continue le fondateur de Facebook.

Celui-ci rajoute que le risque de fausse couche est maintenant minime dans son cas car la grossesse de sa femme est déjà bien avancée. Toutefois, il ne donne pas la date de naissance présumée. 

Sa publication a été « liké » plus de 1.689.000 fois et partagé 48.569 fois. De nombreux internautes ont évoqué leur propre vécu et ont félicité le futur papa d'avoir osé évoquer ce drame silencieux qui frappe autant de couples...