Chaque Belge jette en moyenne 345 kilos de nourriture par an. Un chiffre communiqué par Too Good To Go, une application qui permet à chacun de s’engager contre le gaspillage alimentaire en mettant en relation les commerçants et citoyens afin que ces derniers récupèrent les invendus des commerces alentour en fin de journée.

Mais un chiffre aussi qui ne parle pas beaucoup : on le lit, il alerte l’esprit ; on est quand même le deuxième plus mauvais élève d’Europe, derrière les Pays-Bas ! Alors on s’effraye, on s’emporte un peu… et on continue à sortir des poubelles bien remplies une ou deux fois par semaine ! Avec dedans, les restes des repas, des fruits et des légumes et du pain : les aliments le plus souvent jetés par les Belges, selon une enquête iVox.

C’est pour cela que cette société créée au Danemark en 2016 et lancée en 2018 en Belgique (certifiée BCorp, c’est-à-dire socialement et écologiquement responsable) a décidé d’agir avec des exemples pratiques pour mieux faire comprendre le problème.

Produire 345 kg/an de déchets alimentaires, c’est comme acheter trois paquets de frites et en jeter un sans y avoir jamais touché. Ou payer trois sacs de courses remplis et ne rentrer à la maison qu’avec deux des trois. Sur une base quotidienne, cela équivaut à 10 gaufres de Liège jetées par habitant !

Or, chaque jour, le gaspillage alimentaire est responsable des émissions de 25 960 tonnes de CO2, soit… 6 millions de voyages en train par jour entre Eupen et Ostende.

Le gaspillage alimentaire recouvre aussi un gaspillage en eau et en énergie assez fou. En moyenne, 192 litres d’eau sont nécessaires à la production d’1 kg de nourriture. Pour brasser une bière de 25 cl, ce sont 75 litres d’eau qu’il faut mobiliser. Étant donné que chaque Belge gaspille 345 kg de nourriture par an, ce sont 66 346 litres d’eau qui sont gaspillés par an par personne soit l’équivalent de 884 bières.

En moyenne, l’appli Too Good to Go permet de sauver 4 millions de paniers de nourriture par an. Et 1 373 000 utilisateurs passent par l’appli pour sauver de la poubelle des produits qui seraient jetés par les commerçants : 90 % des paniers mis en ligne sont vendus dans la journée, d’après l’expérience de Too Good To Go.