Nous l’évoquions dans cette rubrique il y a deux semaines, le secret avait été bien gardé : Leka II et Elia, prince et princesse des Albanais, attendaient leur premier enfant. Une grossesse que le couple n’avait pas souhaité annoncer officiellement.

Ce 22 octobre, en revanche, c’est bien par un communiqué que la naissance à Tirana de la princesse Géraldine a été rendue publique.

Léka (1982), filleul du roi Baudouin, est le petit-fils du roi Zog qui régna de 1928 à 1939 sur l’Albanie (dont il fut président à partir de 1925). Il s’est installé en 2002 avec sa grand-mère paternelle, son père Leka I et sa mère Susan à Tirana.

Bien que le pays soit une république, le prince Léka entretient de bonnes relations avec les autorités - il a travaillé pour le gouvernement - et compte de fervents partisans dans le pays mais aussi au sein de la diaspora albanaise comme en Belgique.

Ce bébé tant attendu pour une continuité de la lignée dynastique est un superbe clin d’œil à l’histoire. Ce 22 octobre, il y a eu exactement 18 ans que la reine Géraldine, grand-mère de Leka II, s’est éteinte quelques mois après s’être réinstallée dans ce royaume dont elle fut la souveraine tant aimée pendant un an, après le départ en exil. Une naissance qui a eu lieu à la maternité Reine Géraldine…

Très attaché à sa grand-mère, le prince Léka avait probablement à cœur de lui rendre hommage mais cette coïncidence de date, n’en est que plus émouvante.

La reine Géraldine surnommée en son temps la rose d’Albanie, était une comtesse hongroise. Elle fut considérée comme l’une des femmes les plus belles de son époque.

Dès son arrivée en Albanie, elle s’est immédiatement imprégné de la culture. Pendant les années de plomb que vécut ensuite le pays avec le joug du dictateur Enver Hoxha qui ne se privait pas de critiquer l’ancien régime, une seule personne ne fut jamais mentionnée : la reine Géraldine, restée très présente dans le cœur de ses contemporains.

Depuis 2013, Leka et Elia ont lancé la Fondation reine Géraldine qui apporte un soutien logistique aux écoles des villages plus reculés et plus pauvres d’Albanie.

Le Premier ministre Edi Rama qui n’a pas manqué de féliciter les jeunes parents, a aussi eu une grande pensée pour la reine Géraldine (inhumée à Tirana) qui aurait été si heureuse de connaître le bonheur de son unique petit-fils.