Magazine Rendez-vous dans le parc animalier de Han-sur-Lesse qui abrite de nombreuses espèces animales menacées. H.A.N.

Pour la deuxième année consécutivement, la RTBF nous plonge au cœur des forêts ardennaises avec une série documentaire exceptionnelle. H.A.N., Homme Animaux Nature, c’est une histoire d’hommes, d’animaux et de nature. Les téléspectateurs pourront y suivre le quotidien des rangers qui veillent au bien-être d’espèces menacées qui viennent des quatre coins d’Europe.

"Un animal ne respire plus", lance une des soigneuses alors qu’elle inspecte un enclos. Il s’agit d’un vautour, un animal en voie de disparition et pourtant très utile pour l’écosystème puisqu’en mangeant des animaux morts, il empêche la propagation de maladies. Le premier réflexe est d’appeler le vétérinaire du parc. En effectuant l’autopsie, celui qui a enfilé ses gants blancs fait une étrange découverte : ce vautour femelle attendait peut-être un heureux événement. Son œuf, bloqué dans la ponte, s’est infecté, ce qui a provoqué sa mort. "On ne sait pas si c’est un œuf qui a été fécondé ou pas donc on va le mettre en incubateur mais il faut prendre des précautions parce que l’œuf peut-être contaminé", explique le vétérinaire qui devra attendre 55 jours pour voir l’œuf pondu se transformer peut-être en un bébé vautour.

De leur côté, Etienne, responsable du parc, et son équipe de rangers, tentent de déplacer un troupeau de bisons. Il faut toutefois être très vigilant lorsque l’on s’approche de celui qui est considéré comme le plus gros mammifère du continent. Également en voie d’extinction, le bison est un animal sauvage qui vit en groupe et qui peut charger à tout moment. "Il faut qu’on se dépêche de sortir de cet endroit sinon on pourrait être mis en danger", lancent les rangers avant de mener leur objectif à terme.

Coup de panique ensuite pour une maman ours brun qui a vu ses oursons se faire attraper devant ses yeux par les rangers du parc. Ceux-ci s’apprêtent à réaliser une opération délicate. Il s’agit d’endormir les bébés ours pour déterminer leur sexe et leur mettre une puce qui leur servira de carte d’identité. Les soigneurs auront beau lui lancer des pommes pour détourner son attention, la mère ours brun, dont l’instinct maternel a pris le dessus, reste concentrée sur ses petits qu’elle pense en danger. "Il faut qu’on se dépêche. […] Elle pourrait casser la grille qui la sépare des oursons", lance un ranger.

Via ses différents épisodes, H.A.N., Homme Animaux Nature nous permettra donc, à nouveau, d’être au plus proche de ces belles créatures, chouchoutée au quotidien par des rangers qui, avant d’être des experts dans leur domaine, sont des passionnés de la nature.