Meghan Markle en épousant Harry a bravé les traditions et les médias et n’a pas tenu…

Un peu plus de deux ans après son entrée fracassante dans la famille royale britannique, Meghan Markle a raccroché les gants. Ainsi qu’Harry qui a abandonné tout ce qu’il connaissait pour vivre une vie souhaitée plus heureuse et plus paisible. Mais ce n’est pas sans une "grande tristesse" de la part du fils cadet du prince Charles et de Diana, on s’en doute.

En épousant Harry, Meghan s’était aussi unie aux traditions séculaires de la famille royale qui rythment avec plus ou moins d’autorité la vie de ses membres. Sans parler de l’attention permanente et sans bienveillance des tabloïds britanniques. Un mode de vie bien éloigné de son passé de star de la télévision.

Et même si, selon le chroniqueur royal Andrew Morton, auteur de la biographie Meghan : a Hollywood Princess, elle est "très équilibrée", "éloquente" et "réfléchie", la pression s’est donc révélée trop forte.

Rachel Meghan Markle est née le 4 août 1981 de l’union de Thomas Markle, éclairagiste à succès à la télévision américaine, et Doria Ragland, assistante sociale et professeure de yoga. Du côté de sa mère, elle compte parmi ses ancêtres des esclaves qui travaillaient dans les plantations de coton en Géorgie.

C’est en juillet 2016 qu’elle rencontre Harry, à Londres, via une amie commune. Le prince l’emmène en safari au Botswana et leur histoire d’amour décolle rapidement.

Aujourd’hui, les Sussex se sont isolés pour vivre plus heureux, plus tranquilles… même si l’attention médiatique est à son plus haut niveau : que vont-ils faire, comment vont-ils vivre ? Les réponses ne devraient pas tarder, les tabloïds anglais ne vont pas les lâcher, leurs fans non plus…