Immersion dans la capitale du jeu et dans l’un de ses plus luxueux hôtels, le Venetian .

Il faut le voir pour le croire. Dans le cadre d’un nouveau numéro d’Échappées belles, Ismaël Khelifa est parti en immersion à Las Vegas, ville américaine qui ne dort jamais et où se rendent chaque année 40 millions de visiteurs. "On est la capitale, des casinos, des spectacles, des concerts. C’est unique, incomparable. Il n’existe aucune autre ville comme celle-là. Vous devez venir à Las Vegas pour vivre une expérience "Las Vegas"", explique Francesca Conelli, Manager prestige du plus luxueux hôtel de la ville et le plus grand des États-Unis, le Venetian.

Avec ses 7200 chambres, l’établissement surpasse tout. Une fois à l’intérieur, ses clients ne se retrouvent plus à Las Vegas mais à Venise grâce à une reproduction pointilleuse de la ville italienne. Colonnes en marbres, fresques murales style "rococo", tout est pensé dans les moindres détails. Le grand canal qui traverse l’hôtel accueille même des gondoliers, attraction phare de Venise. Chaque année, pas moins 50000 visiteurs se paient une virée sur le canal factice. Le journaliste y rencontre Morgane Latouche, une gondolière française obligée de parler anglais avec un accent italien pour faire plus "vrai". "Ils aiment l’authenticité que nous apportons en tant que gondolier avec les chants et les animations", explique cette dernière sur sa gondole.

Pas moins de 90000 repas chaque jour

Tout comme les somptueuses salles de jeu comprenant machines à sous, tables de poker, de Blackjack et autres, l’immense cuisine du lieu d’exception fonctionne de jour comme de nuit. Il faut bien ça pour alimenter les 35 restaurants du Venetian. Pas moins de 90000 repas sont préparés chaque jour par Olivier Dubreuil, chef exécutif des cuisines, et son équipe d’environ 500 personnes. Pour le chef français qui a posé ses valises à Las Vegas il y a 24 ans, le défi est le suivant : proposer chaque jour de la qualité dans des quantités gigantesques.