Le château est considéré comme l’un des plus grands chefs d’œuvre de l’architecture élisabéthaine en Angleterre.

Longleat House dans le Wiltshire est la propriété de la famille des marquis de Bath depuis le 16e siècle. L’édification du château débuta en 1567 et prit pas moins de 12 années.

Longleat est considéré comme l’un des plus grands chefs-d’œuvre de l’architecture élisabéthaine en Angleterre.

Depuis 1992, c’est Alexander Thynn, 7e marquis de Bath qui en était le châtelain. Un aristocrate définitivement peu conventionnel qui a siégé à la Chambre des Lords jusqu’à la réforme de celle-ci en 1999.

Alexander Thynn, né en 1932, avait fréquenté Eton avant un passage dans l’armée. Se définissant lui-même comme un artiste hippie, il fit de Longleat un sanctuaire artistique et ouvrit un parc safari sur le vaste domaine qui compte un parc de 360 hectares et pas moins de 40.000 hectares de forêts adjacentes.

En 1969, Alexander Thynn a épousé Anna Gyarmathy avec qui il a eu deux enfants : Lenka Abigail et Ceawlin, vicomte Weymouth. Il a aussi reconnu une fille début des années 2000.

À la tête d’une des fortunes les plus importantes d’Angleterre, le 7e marquis de Bath menait une existence excentrique, vêtu dans un style bohème et n’ayant pas sa langue dans sa poche.

Une vie loin de plaire à son fils unique. Il faut dire que le marquis de Bath, séparé de son épouse, aimait s’entourer d’amies qui l’accompagnaient lors de soirées et vernissages à Londres et qu’il avait au fil des ans, installées dans des cottages sur le domaine de Longleat.

En 2010, le marquis passe les commandes de la gestion de la propriété familiale à son fils Ceawlin (né en 1974). L’année précédente, l’héritier avait failli mourir dans l’effondrement d’un immeuble en Inde où périrent sa fiancée et son associé.

Le jeune vicomte Weymouth s’investit pour réorganiser la gestion des affaires.

En 2013, il épouse contre l’avis de son père qui boycotte d’ailleurs la cérémonie de mariage Emma McQuiston, fille d’un milliardaire du pétrole nigérian. Emma est la première personne originaire du continent africain à entrer dans l’aristocratie anglaise. Le marquis, son fils et sa belle-fille cohabitent au sein de Longleat House suffisamment vaste que pour ne pas trop se croiser mais les tensions sont vives, Alexander Thynn reprochant à son fils d’avoir retiré des œuvres représentant des scènes du Kamasutra des murs du château que le public peut visiter.

Le 28 mars dernier, le marquis fut hospitalisé au Royal United Hospital de Bath pour des problèmes respiratoires. On le diagnostiqua porteur du coronavirus. Il est décédé le 4 avril dernier à l’âge de 87 ans.

C’est sa belle-fille Emma qui a annoncé sa mort via les réseaux sociaux.

Quelques semaines plus tard, la presse anglaise reparlait de Longleat House.

Le nouveau marquis entend en effet mettre un terme à l’occupation de différents cottages du domaine par les amies et muses de son défunt père. Les dames n’ont pas manqué de s’épancher dans les médias, faisant part de leurs craintes d’être expulsées.

Un porte-parole a indiqué que "pour le moment", il n’avait été procédé à aucune démarche en ce sens. Et pour cause, la législation anglaise empêche en cette période de pandémie de mettre un terme à une occupation locative.

L’excentrique marquis Alexander n’est plus mais la vie à Longleat promet pour autant de ne pas être banale dans les prochains mois…

© D.R.