Le mois prochain, la duchesse de Gloucester fêtera ses 75 ans. Membre moins connu de la famille royale britannique, elle est pourtant tout comme son époux, toujours très active, et un fidèle soutien à la reine Elizabeth depuis presque 50 ans.

Née au Danemark, Birgitte van Deurs rencontre au cours de ses études à Cambridge le prince Richard, deuxième fils du duc de Gloucester, cousin de la reine. Elle travaille ensuite à l’ambassade danoise à Londres.

Le prince Richard, architecte de formation, n’est pas destiné à jouer un rôle de premier plan, étant le cadet. C’est en effet son frère le prince William qui deviendra un jour duc de Gloucester. La reine Elizabeth donne donc son consentement au mariage du prince Richard avec Birgitte. L’union est célébrée à Barnwell le 8 juillet 1972. Mais tous les projets du couple volent en éclats lorsque six semaines plus tard, le prince Richard se tue lors d’un meeting aérien. De leur vie de famille simple et discrète rêvée, il n’en sera rien.

En 1974, Richard et Birgitte deviennent duc et duchesse de Gloucester. Leur rang protocolaire est directement après les enfants d’Elizabeth II. Le couple a trois enfants : Alexander, comte d’Ulster (1974), lady Davina (1977) et lady Rose (1980).

Jamais un coup d’éclat, jamais un faux pas, jamais une polémique, les Gloucester sont d’exemplaires serviteurs de la Couronne. La duchesse possède un très bel écrin de joyaux ayant hérité tous les bijoux de sa belle-mère la princesse Alice qui s’éteignit à l’âge de 102 ans, détenant le record de longévité au sein des Windsor.

La duchesse patronne de nombreuses organisations caritatives notamment dans la lutte contre la maladie de Parkinson ou le cancer de la prostate. Elle a souvent représenté avec son époux la souveraine dans les pays du Commonwealth.

En 2017, elle fut l’invitée de la reine Mathilde lors d’une session du concours international reine Elisabeth de violoncelle.

La famille a longtemps vécu entre son appartement de Kensington Palace et le manoir de Barnwell dans le Northamptonshire mais ils ont dû se séparer de ce dernier en raison de ses coûts d’entretien trop conséquents.

Après le mariage de leurs trois enfants, l’appartement des Gloucester à Kensington étant devenu trop grand, il fut envisagé de le céder au prince Harry et à son épouse Meghan. On connaît la suite.

Depuis le départ du prince Andrew et des Sussex, la duchesse est souvent mise en valeur dans la communication de la Cour, ce n’est d’ailleurs que mérité pour une princesse exemplaire.