On a encore pu le constater lors des récentes funérailles d’Ari Behn à Oslo.

Le vendredi 3 janvier dernier ont eu lieu les funérailles d’Ari Behn qui fut l’époux de la princesse Martha Louise de Norvège et qui a mis fin à ses jours le 25 décembre 2019 souffrant depuis des années de dépression profonde.

Si toute la famille royale de Norvège était présente malgré le divorce du défunt et de la princesse, le Gotha n’avait pas fait le déplacement bien qu’ayant côtoyé Ari Behn pendant près de 15 ans lors des grandes cérémonies.

Deux exceptions cependant : le prince Daniel de Suède venu en représentation de la famille royale et la princesse Lauretien des Pays-Bas, épouse du prince Constantijn, frère du roi Willem Alexander. Si l’on connaît les liens profonds d’amitié entre les Cours royales de Suède et de Norvège, la présence de la princesse Laurentien a surpris voire intrigué. Et pourtant, les familles des Pays-Bas et de Norvège sont bien plus proches qu’on ne pourrait le penser de prime abord.

Ainsi, le roi Harald de Norvège fut choisi par Beatrix des Pays-Bas pour être en 1968 le parrain de son deuxième fils le prince Friso. Au décès de ce dernier en 2013 des suites de son accident de ski, on put voir le souverain très accablé assister à l’hommage rendu au prince, prenant justement appui sur la princesse Laurentien des Pays-Bas.

Laurentien des Pays-Bas, née Brinkhorst, parfaite polyglotte (elle a fait ses études au lycée français à Tokyo où son père était en poste de diplomate), et active dans le milieu de la communication, a épousé en 2001 le prince Constantijn des Pays-Bas avec qui elle a eu trois enfants.

Le couple a vécu de longues années à Bruxelles lorsque le prince travaillait pour la Commission européenne.

Moins connue du grand public (hors Pays-Bas) que sa belle-sœur la reine Maxima, la princesse Laurentien n’en a pas moins tissé au fil des ans de solides relations d’amitiés au sein des différentes familles royales.

C’est ainsi qu’elle est la marraine de Leah Isadora Behn, la deuxième fille de la princesse Martha Louise et d’Ari Behn, ce qui justifiait sa présence à Oslo pour entourer de toute son affection sa filleule âgée de 14 ans.