Une des pionnières du zéro déchet en Belgique vient de créer son Académie pour aider les intéressés à se lancer et à se créer de nouvelles habitudes en 12 semaines.

1.6 litre de déchets depuis 1 an et demi, difficile de faire mieux, surtout lorsque l'on sait que globalement une famille produit... 140 kg de déchets ménagers par an ! Ce bocal c'est l'heureuse réalité de Sylvie Droulans et sa famille (un mari, Pierre, et deux filles, Naïs et Una) qui a décidé de se lancer dans le zéro déchet il y a 4 ans et demi maintenant. A l'époque, rien n'était facile, le vrac était encore peu développé par exemple et les vacances étaient... des chemins de croix, comme le racontait Sylvie à propos de ses vacances à la montagne en 2017 .

Nouvelles habitudes à intégrer !

Depuis, l'intérêt grandissant pour le climat, les manifestations des jeunes en 2019, le développement rapide des circuits courts et du bio, etc. a très vite fait évoluer les choses et l'économie circulaire. Et il est bien plus facile de se lancer dans l'aventure du zéro déchet qu'avant.

Pourtant, le zéro déchet bute parfois sur des idées préconçues (cher, bizarre, pas facile en famille, dispendieux en temps, ...) qui empêchent de voir les bénéfices de cette philosophie de vie : empreinte écologique réduite, santé boostée, superflu abandonné, temps de qualité retrouvé, empreinte écologique en chute libre !

Et c'est pour accompagner ces changements que cette pionnière du Zero Waste a décidé de lancer une Académie Zéro Déchet. Plus loin que les livres, elle va aider à avancer sur ce chemin choisi au travers de coachings, de conseils ciblés, de rencontres avec des experts, de conférences collectives (par Zoom) et de discussions en one-to-one " et par la force et l'énergie collective ". " Le seul moyen d'agir sur le monde c'est d'agir sur soi ", explique Sylvie Droulans au lendemain de sa conférence qui a réuni 800 personnes intéressées par la démarche (sur 1500 inscrits !). Un moment incroyable d'après l'Etterbeekoise encore étourdie de l'intensité de la curiosité des internautes du monde entier. Qui lui a permis d'expliquer sa méthode et sa façon de voir le monde ( A voir ici ).

" J'ai mis au point un programme en 12 semaines, parce que c'est le temps qu'il faut pour que de nouvelles habitudes deviennent des réflexes naturels, pour ne pas retomber dans ses façons de faire d'avant en cas d'écueil ", décrit-elle. Pour celles et ceux qu'elle appelle les éco-héros, Sylvie met aussi à disposition toute son expérience et ses listings où elle a recensé toutes les boutiques vracs, les bonnes recettes de produits ménagers et de beauté ou encore les boutiques de seconde main, entre autres. Elle a aussi créé une page facebook où chacun peut aider et se faire aider.

De la proactivité

© DR

Mais au-delà de tout l'aspect pratique, il s'agit de mettre en place une nouvelle philosophie et une nouvelle énergie. "Par exemple, une personne me dit que la base de sa cuisine est asiatique. Or, il est très difficile d'acheter ces produits en vrac. Mais prenons le problème sous un autre angle : tout le monde a un éco-pouvoir, une force de proposition et de persuasion qui peut faire bouger les lignes : pourquoi ne pas aller voir les commerçants en leur expliquant qu'on ne veut plus de plastique, de conditionnements superflus ? Beaucoup peuvent être sensibles à l'idée, c'est juste qu'ils n'y avaient pas pensé ", décrit Sylvie Droulans. L'objectif de l'académie étant aussi d'accompagner les personnes dans cette mentalité proactive.

Mieux comprendre son fonctionnement avant pour réussir l'après

Chaque participant va pouvoir " mieux se comprendre et comprendre sa poubelle actuelle " : savoir quel type de déchets on veut réduire en priorité, connaître les situations qui sont bloquantes pour soi (comment faire des lunchs pour ses enfants, je veux des frites ou une pizza d'un resto, comment faire ?), savoir s'organiser pour gagner du temps (se faire des sessions cuisine une fois par semaine pour simplifier la gestion des repas, avoir toujours des contenants avec soi).

"Et surtout, tu commences à te rendre compte ce que c'est que de vivre selon ses valeurs, d'apporter du sens dans tous ses gestes, d'aller aux limites de sa zone de confort pour déterminer de nouvelles habitudes qui apportent une vraie joie ", commente Madame Zéro Carabistouille (du nom de son blog plein d'infos ZD). Elle, dit que l'intérêt énorme des gens qu'elle côtoie lors de ses conférences lui apporte une énergie folle et que sa façon de vivre la rend profondément heureuse : " Avec le zéro déchet, tu transformes ton besoin de choses en besoin de moments. Moi je me nourris d'instants partagés avec les enfants, mon mari, les gens qui viennent vers moi parce que je sors mes bocaux à la boucherie par exemple ! Et au fond je sais que j'agis pour la planète."

30% d'économies par an

La première session de l'Académie Zéro Déchet commence ce mercredi 1er juillet. On peut s'inscrire jusqu'au 30 juin. Le prix 395€. Un prix qu'a longuement évalué Sylvie Droulans. " Les experts sont tous d'accord, en se lançant dans le ZD, on fait en moyenne 30% d'économies. D'après les chiffres de Statbel de janvier 2020, un ménage (de 2 personnes) moyen belge dépense 6588 euros par pour sa nourriture, ses boissons, son tabac et ses vêtements/chaussures. A l'issue de l'académie, on a en main de quoi faire une économie de 1976,4 euros par an pour un ménage de 2 personnes. Et surtout, ça change la vie de devenir un éco-héros ", sourit celle qui se définit comme une inspiratrice.

> www.academiezerodechet.com