Anne Spencer était la sœur d’Edward, huitième comte Spencer.

Quasiment inconnue du grand public mais ayant côtoyé la famille royale britannique toute sa vie, lady Anne Wake-Waker, née Spencer, membre de l’aristocratie anglaise, s’est éteinte à l’âge de 99 ans et demi. C’est son neveu, Charles, 9ème comte Spencer, qui s’est chargé d’annoncer le décès.

Anne Spencer était la sœur d’Edward, 8ème comte Spencer. Elle a grandi dans leur vaste propriété d’Althorp House dans le Northamptonshire où repose depuis 1997 sa nièce la princesse Diana.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, la jeune aristocrate intègre l’armée à l’instar de la future reine Elizabeth. Elle sert au sein du Women’s Royal Naval Service.

En 1944, elle épouse en l’abbaye de Westminster un officier de la Royal Navy Christopher Wake-Wacker avec qui elle aura cinq enfants : Elizabeth, David, Richard, Michael et Diana (prénommée comme sa cousine la future princesse de Galles).

Lady Anne est toujours restée très proche de son frère le comte Spencer surtout au moment du divorce de celui-ci en 1969. Son épouse Frances, fille du baron Fermoy, le quitte pour se marier avec Peter Shand-Kydd. Ce divorce est un véritable scandale à l’époque. Le comte Spencer conserve la garde des quatre enfants du couple Jane, Sarah, Diana et Charles, sa belle-mère lady Fermoy (dame de compagnie de la reine mère) témoignant même en sa faveur !

Au décès de sa nièce Diana en 1997, lady Anne dira garder à jamais l’image d’une jeune femme d’une extrême douceur et dotée d’un très grand sens de l’humour.

La princesse avait gardé un contact régulier avec sa tante, renforcé lorsqu’elle apprit que son oncle Christopher Wake-Wacker souffrait de la maladie de Parkinson qui l’emporta en 1998.

Comme l’écrivait le comte Charles Spencer dans son communiqué avec le décès de lady Anne, "c’est la fin d’une époque".