La nature, on en rêve depuis des mois ! Certains envisagent de consacrer un coin de leur jardin à un potager qui leur offrirait de quoi manger et les rendrait plus autonomes. D’autres, plus urbains, se verraient bien faire pousser de beaux légumes sur leurs quelques mètres carrés de terrasse ou de balcon. Tous ont l’envie de respecter davantage la Terre et, en quelque sorte, d’aider à construire le monde de demain…

C’est aussi la philosophie de Laurence de Vestel, qui a lancé il y a plus de quatre ans avec son associé, Antoine Arnould, Vestaculture. " Nous concevons, aménageons et entretenons des potagers, vergers, et forêts nourricières chez des particuliers ou pour des entreprises, des écoles, etc. C’est un mode d’action très concret pour relier l’humain à la nature, aux autres et à lui-mêm e " , le tout en permaculture, explique celle qui a pu vivre en autonomie de légumes l’an passé en récoltant… 1,5 tonne de comestibles sur ses 200 m² de potager ! Avec elle seule à la manœuvre, à raison de quelques heures par semaine.

Avec son équipe de potagistes, la société fait tout pour faciliter au plus grand nombre l’accès à un potager. " Le tout, c’est de prendre soin de la terre, de réfléchir aux interactions et à la complémentarité entre la faune et la flore et l’endroit. On réfléchit soigneusement pour mettre en place un jardin comestible sans engrais, on plante des fleurs aussi pour attirer la biodiversité " , explique Mick, chef de projets qui conçoit les plans des particuliers comme des entreprises et qui donne aussi des formations ouvertes aux néophytes. Six sessions pour apprendre à créer son espace potager soi-même, guidé pas à pas.

En tous les cas, c’est vraiment le moment de penser à préparer la terre, à faire ses semis et à planter ses graines, avertit Antoine Arnould, qui s’amuse à imaginer des potagers design avec des chemins, des pièces d’eau. Un jardin nourricier… cela donne envie ! Surtout que cela peut tenir dans un bac de 1,70 x 1,70 m haut de 70 cm !

www.vestaculture.com

Les légumes, c'est aussi très beau à cultiver

Séverine, de Vestaculture, partage sa connaissance des comestibles les plus beaux : artichauts, haricots violets grimpants Blauhilde, mesclun asiatique Mizuna, pourpier (Claytone de Cuba), blettes multicolores, chou romanesco, courgettes cocozelle de Tripolis, maïs gem glass à éclater, tomates green zebra, tomates noires de Crimée, tomate cornue des Andes, laitue oreille du diable, aubergine graffiti, chou kale frisé violet ou nero, basilic pourpre ou cannelle, carottes multicolores, chou rave azur star, fenouil, laitue queue de truite, physalis, potimarron, potiron vert Hokkaïdo…

" T ous sont cultivables en Belgique et ultrasavoureux ."