Venu tout droit des États-Unis, le gravel est une philosophie qui se caractérise par la volonté de renouer avec la nature d’une manière respectueuse de l’environnement.

Le phénomène du gravel ne cesse de prendre de l’ampleur en Europe. Cette pratique tire son nom d’un mot de vieux français utilisé il y a quelques siècles pour désigner des petits graviers ou des petits cailloux ronds. Cette discipline est née il y a une dizaine d’années aux États-Unis où les cyclistes ont pris l’habitude de rouler sur des routes et des chemins qui ne sont pas goudronnés. Le gravel permet d’emprunter ces sentiers et ces chemins comme il permet, bien entendu, de rouler sur des routes en asphalte.

Le gravel est un vélo hybride qui convient à tous les usages. Si besoin, il est assez maniable pour se glisser dans le trafic urbain mais il est surtout très solide et plus confortable qu’un VTT pour explorer les chemins en sous-bois ou caillouteux. Plus qu’un simple loisir, le gravel est une philosophie qui se caractérise par la volonté des pratiquants de renouer et de se reconnecter avec la nature d’une manière respectueuse de l’environnement. Ceux qui ont fait le choix du gravel ont en commun l’amour du plein air, de l’aventure et des modes de vie durables. Leur souhait est de pouvoir rouler où ils le veulent et quand ils le veulent, et ce, en toute liberté. Pour cette raison, ces vélos sont équipés pour réaliser de longues sorties voir des randonnées sur plusieurs jours.

Pour ceux qui souhaitent s’imprégner de cette ambiance particulière, le gravel festival est organisé le week-end des 27 et 28 juin dans la ville d’Angers, en France. L’événement s’organise en quatre temps forts. Ainsi, un salon dédié au gravel est organisé durant les deux jours. Il constitue un point de rencontre entre les passionnés, les amateurs et les curieux. Un lieu où chacun pourra échanger, découvrir les dernières innovations et évolutions grâce à la présence des professionnels. Un village est également accessible durant les deux jours afin d’échanger et de partager son expérience. Les visiteurs y trouveront une partie restauration et boissons locales mais aussi un véritable espace de sensibilisation et d’animation autour de la nature et de l’aventure ! Par ailleurs, quelques surprises musicales sont à prévoir.

Un challenge nocturne inédit se tiendra le samedi soir : la Gravel Night, qui rassemblera des concurrents en solo ou en équipe sur un circuit d’environ 65 kilomètres tracé sur les bords de la Maine. Un défi à vivre au plus près de la nature.

Le dimanche, place a une randonnée en famille où les Angevins et les visiteurs pourront se confronter sur leur propre vélo à une expérience ludique dans un écrin de verdure. Chaque "tribu" s’élancera à son rythme depuis le village installé sur la plaine Saint-Serge vers les parcours des boucles vertes afin de découvrir les paysages et la nature environnante. Une promenade de 100 km sera également organisée pour les baroudeurs aguerris.

Angers est aussi territoire sur lequel le vélo a toujours occupé une place prépondérante. L’entité a été désignée comme la plus verte de France. Elle compte près de 100 m² d’espaces verts par habitant, soit le double de la moyenne nationale. Les espaces verts publics y représentent 15 % de la surface communale, dont 300 hectares en continu avec les parcs Saint-Nicolas, Balzac et Lac de Maine. Début 2019, Angers s’est doté d’un schéma directeur des paysages angevins qui a pour ambition de conforter l’identité paysagère de la ville et de compléter la trame verte. D’ici 2025, 100 000 arbres seront plantés.