A l'approche du 8 mars, la Journée des femmes, Always sort sa nouvelle campagne pour aider les jeunes filles à garder confiance en elles lors de la puberté. Pas toujours facile dans une société parfois trop stéréotypée.

Les émojis font partie de notre quotidien, et davantage de celui des ados. Elles représentent nos états d'âmes sur le moment et sont faciles à poster sur les réseaux sociaux. Les jeunes en raffolent, surtout les filles. Et pourtant, elles ne reflètent pas toujours ce qu'elles sont réellement... C'est pour cette raison que la marque Always a mené l'enquête à travers un reportage vidéo et via un sondage.

On se rappelle la dernière campagne Always #CommeUneFille qui se penchait sur le préjugé « faire quelque chose comme une fille ». Cette fois, la marque s'attaque aux émoticônes. Elle s'est associée à la réalisatrice de documentaire Lucy Walker (connues pour ses films engagés) qui a interrogé des adolescentes à propos de leur utilisation de ces petits dessins. La cinéaste leur a demandé s'ils correspondaient bien à leur propre vie. Résultat : « c'est soit rose, soit cucul », « Il n'y a pas d'émojis de femme qui travaille », etc. Le mini film s’accompagne également d'une enquête menée auprès de 1003 jeunes Françaises. Plus d'une sur deux estiment que les émoticônes féminines sont stéréotypées et 69 % d'entre elles souhaiteraient y voir une réalité plus progressiste.