Le mariage très attendu de la princesse Beatrice d’York, celui de Theodora de Grèce et les 60 ans du roi Philippe.

À vos agendas ! Les événements du Gotha en 2020 annoncent d’ores et déjà mariages et naissances sans compter de probables fiançailles dans certaines Cours européennes.

Du côté du carnet rose des naissances, le roi et la reine du Bhoutan accueilleront au printemps leur deuxième enfant. En mai, ce sera au tour du grand-duc héritier Guillaume et de la grande-duchesse héritière Stéphanie de Luxembourg de serrer dans leurs bras leur premier enfant huit ans après leur mariage.

Des annonces d’heureux événements ne sont pas à exclure du côté de la Cour d’Angleterre chez la princesse Eugenie d’York, la duchesse de Sussex (le prince Harry n’a pas caché son souhait d’un second enfant) ou lady Gabriela Windsor, jeune mariée.

Pour les mariages, il y a bien entendu celui très attendu de la princesse Beatrice d’York et du comte Edoardo Mapelli Mozzi. Une noce qui sera très probablement en mode mineur par rapport à celle de sa sœur la princesse Eugenie en 2018 au vu du bannissement de son père le prince Andrew suite à ses liens amicaux avec le défunt milliardaire Jeffrey Epstein.

Mariage grec

En mai, cap sur la très belle île de Spetses en Grèce qui sera le cadre du mariage de la princesse Theodora de Grèce (36 ans) avec l’avocat américain Matthew Kumar. Le Gotha se pressera sans nul doute à la noce au vu de l’arbre généalogique de la princesse.

Née en exil à Londres, Theodora est la fille du dernier roi de Grèce, Constantin et de la reine Anne-Marie, née princesse de Danemark.

Theodora qui est installée à Los Angeles, est actrice. Elle a eu pendant 7 ans un petit rôle dans la série Amour, gloire et beauté. Elle tenait à se marier en Grèce où ses parents se sont rétablis de manière définitive il y a quelques années.

Également annoncés, les mariages de la princesse princesse Flaminia de Hohenzollern-Sigmaringen et du baron Karoly von Stipsicz de Ternova, et de la princesse Theresa de Liechtenstein avec le comte Cajetan de Toerring-Jettenbach qui seront des moments de rencontre des familles princières allemandes où l’on continue à se marier selon son rang.

Union différée au Japon

Deuxième mariage chez les Windsor avec celui de Flora Ogilvy, petite-fille de la princesse Alexandra de Kent, cousine de la reine Elizabeth, avec Timothy Vesterberg.

Enfin, au Japon, on attend de voir si l’union sera finalement scellée à l’automne entre la princesse Mako du Japon, nièce de l’empereur Naruhito, avec Kei Komuro.

Officiellement, le mariage prévu en 2018 a été postposé avec comme justification que la Cour devait au préalable s’atteler aux préparatifs des différentes cérémonies d’abdication de l’empereur Akihito et d’intronisation de l’empereur Naruhito. Officieusement, le fait que l’on ait appris que la mère du fiancé avait des dettes non remboursées (pour payer les études de son fils) a provoqué un profond malaise chez le prince Akishino, père de la princesse Mako.

Quelques anniversaires ronds avec les 60 ans du roi Philippe, les 55 ans de la princesse Stéphanie de Monaco et de l’infante Cristina d’Espagne dont l’époux Inaki Urdangarin verra ses périodes de congés pénitentiaires élargies ou encore les 50 ans de la reine Rania de Jordanie.

Pour ce qui est des fiançailles, pourquoi pas une annonce du côté de la princesse Maria Laura de Belgique ou du prince Joachim voire un remariage pour le prince Louis de Luxembourg, divorcé de Tessy Antony de Nassau, qui a présenté sa nouvelle compagne en société ?