Fermé depuis plusieurs mois en raison de la crise sanitaire, le Parc à Gibier à Saint-Hubert a pu ouvrir lors des dernières vacances de Carnaval. Et le moins que l’on puisse écrire est que ce fût un succès.

“Nous avons enregistré 1 500 entrées. C’est plus que bien. Les gens étaient heureux de se balader dans le parc et découvrir les animaux,” confie Fabrice Englebert. Présent toute la semaine, c’est lui qui a la chance de bichonner les 150 animaux du Parc. Un travail qui plairait sans doute à pas mal de monde, en cette période de crise sans fin.

“Le matin, je m’occupe du nourrissage, des soins alimentaires. Si je peux donner un conseil aux gens, essayez de venir l’après-midi, car c’est généralement à ce moment de la journée que les bêtes viennent manger. On peut donc encore mieux les observer,” confie-t-il.

La balade dure environ une heure trente, le Parc a une superficie totale proche de 15 ha. Et il ne faut pas faire beaucoup de mètres pour voir les premiers animaux. Directement après l’entrée, on tombe sur la famille des cervidés : des blancs, des Sikas.

© L.TR.
Les plus jeunes tourneront ensuite la tête à droite, vers l’enclos des renards. C’est toujours un spectacle de regarder ces peluches gambader, des renards qui n’hésitent pas à se laisser photographier sans trop de problèmes. Vient ensuite l’animal emblématique, symbole de l’Ardenne : le sanglier. Ici, on en compte 24.

“C’est la bonne période pour les naissances. Les petits sangliers, les mouflons, les chèvres profitent aussi du printemps pour mettre bas,” poursuit-il. Le Parc à Gibier, c’est avant tout un retour à la nature. Des animaux en enclos ou en semi-liberté. Il n’y a pas vraiment eu de changement par rapport aux années précédentes, mais pour les familles, les enfants ou les groupes, passer une journée au Parc est synonyme de dépaysement.

© L.TR.

En parlant de découverte, on ne peut que vous conseiller de vous arrêter devant le faon… tout blanc. “L’attraction actuelle”, termine notre guide Fabrice. Pour certains Ardennais, il n’est pas rare d’en voir, mais les citadins seront sans doute émerveillés par cette créature fascinante. Le Parc sera ouvert une quinzaine de jours et la météo devrait être… un peu capricieuse. Normal, on reste en Ardenne. Pensez donc à prendre une laine si vous êtes frileux.

Et ceux qui ne veulent pas prendre leur pique-nique, un service Snack est aussi proposé par le chalet “Au Coin Gourmand”, qui se situe à l’entrée.

Comment venir au Parc à gibier

© L.TR.

En voiture :

 en venant de Libramont ou de Marche-en-Famenne, sortie Saint-Hubert. Suivre les indications “Parc à Gibier”. Il se trouve à environ 2 km du centre-ville.

Se renseigner

Parc à Gibier de St-Hubert  Rue Saint-Michel 125, 6870 St-Hubert ; téléphone : +32  61 25 68 17.

Ouverture 

 Du 3 au 18 avril.

Prix d’entrée

  5 € adulte et 3 € par enfant (voir sur le site pour les groupes).

Internet

 https://www.facebook.com/Parc-%C3%A0-gibier-de-saint-hubert-209071252804934/